AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 et quand il pète, il troue son slip (neels)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: et quand il pète, il troue son slip (neels)   Dim 16 Avr - 17:08


[neels cheshire]
baisse ta culotte, c'est moi qui pilote.

nom complet : Cheshire, un nom que tu portes fièrement en hommage au premier homme de ta vie, ton père, et de ses origines britanniques. Depuis qu'il est parti rejoindre les cieux, tu ne cesses de sourire quand tu penses à son nom de famille. Jean, un prénom tout autant britannique, sortit du crâne de ta maman qui sur ce coup, avait gagné face à ton père. Comme tes frères et sœurs, tu possèdes un second prénom, doux et agréable à entendre, celui de Neels, provenant de ton arrière-grand-mère, encore une des traditions de ta famille. ◦ âge, date et lieu de naissance :  tu es toute contente puisque tu viens tout juste de fêter tes vingt et un ans. En effet, tu es née le quinze mars dix-neuf cent quatre-vingt seize à San Diego. ◦ origines et nationalité : tu es américaine, une pure et dure mais, tu n'oublies pas non plus tes origines britanniques te provenant de ton défunt père et tes origines mexicaines venant de ta mère. ◦ statut civil et orientation sexuelle : l'amour, tu ne connais pas ou tout du moins, tu as tentée de l'approcher, de le connaître mais, tu n'as jamais réussi. Tu espères toujours rencontrer le prince charmant, un homme, un vrai, celui qui ne te draguera pas comme Jayden, celui qui ne trompera pas comme Kewan et celui qui ne t'abandonnera pas comme ton père mais, en attendant, tu es malheureusement toujours célibataire. ◦ occupation et situation financière : tu enchaînes les cours de médecine, ton boulot d'interne à l'hôpital et tu fais quelques heures de boulot en tant que fleuriste, juste pour le plaisir, pas facile d'être en forme après tout ça. ◦ situation familiale : chez toi, il y a toujours eu du bruit. Tes parents ont fait des enfants à tout bout de champs, à eux tous seuls ils auraient pu coloniser San Diego de mini Cheshire. Puis, ton père est décédé d'un cancer et ta mère s'est barré refaire sa vie ailleurs. La famille parfaite et unie a éclaté et plus rien n'est comme avant. ◦ traits de caractère : Compréhensive + Douce + Sociable + Sincère + Joueuse + Marrante + Clown + Fêtarde + Enfantine + Perfectionniste - Folle - Insouciante - Chiante - Impulsive - Râleuse - Fragile - Pipelette - Excessive - Jalouse - Naïve - Excessive. ◦ groupe : the grass can always be greener.

let's talk about spaceships
(+) tu es une vraie bordélique mais, à cause de ta récente maladie, tu vas devoir faire attention à ne pas vivre dans la saleté (+) tu fais tout le temps le clown, fais des grimaces et racontes des blagues pas marrantes où tu es la seule à rire. Pourtant, elles sont marrantes tes blagues (+) tu as un fort caractère et es du genre à agir avant de réfléchir, souvent impulsivement (+) tu as des goûts très éclectiques en matières de fringues (+) tu as toujours fais des choix de cœurs sans forcément y réfléchir (+) tu n'aimes pas les fêtes telle que la st valentin, la fête des mères, pères car tu les trouves trop commerciales et tu penses que tu n'as pas besoin de fête pour prouver ton amour (+) tu tiens un journal intime depuis que tu es gamine et n'as jamais cessé d'écrire dedans (+) tu ne parles pas beaucoup lorsque tu es entourée de personnes que tu ne connais pas (+) pourtant, dès que tu es à l'aise, tu ne t'arrêtes plus de parler, quitte à saouler les autres. Tu n'aimes pas les blancs, ça te stresse de trop alors tu parles, de tout et de n'importe quoi (+) quand tu t'énerves, tu joues toujours avec tes cheveux. D'ailleurs, quand tu es stressée ou amoureuse aussi. En fait, tes cheveux c'est ta vie (+) tu détestes perdre aux jeux, tu arrives toujours à tricher sans que personne n'en sache quelque chose (+) tu voues une admiration à tout ce qui concerne disney, offrez-lui stitch en peluche et tu nous aimeras à jamais (+) tu ne tiens pas en place, impossible pour toi d'arriver à te canaliser (+) tu es une couche-tard, lève-tard mais, avec tes boulots, tu es très désordonnée (+) tu as deux chiens, un chat, une tortue, des poissons et ta dernière folie, tu veux un écureuil (+) tu dors avec un doudou, un Simba qui à la base était tout doux (+) tu fais pipi genre toutes les cinq minutes (+) tu adores emmerder mes grands frères (+) mais, tu détestes quand ils essaient de gérer ta vie (+) tu voudrais avoir six enfants (+) tu voues un culte à la série One Tree Hill (+) tu possèdes les 115 dvd officiel de Disney (+) tu as une bande de potes depuis l'enfance, que tu ne quitterais pour rien au monde.

and a kiss to make it better
pseudo/prénom : mzelletracy. ◦ âge et pays : vingt-trois ans, France. ◦ avatar : Mimi Elashiry.  ◦ avis, autres : j'adore totalement le forum. ◦ crédits : mimielashirygifs, tumblr.


Dernière édition par Neels Cheshire le Dim 16 Avr - 17:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip (neels)   Dim 16 Avr - 17:10


sad, but endearingly so.
un mississippi. tu n'avais que quinze ans lorsque tu as vu l'homme de ta vie s'en allait pour toujours, perdant la bataille contre le cancer. Une dure épreuve pour toi qui te bouffe encore tous les jours. Ton père, tu le voyais auprès de toi pour toute la vie encore, tu le voyais t'accompagner à l'autel pour te marier, tu le voyais papi avec tous ces petits enfants. Mais, il n'est plus là aujourd'hui, il ne reste que dans tes pensées et tes souvenirs. deux mississippi. ta mère est partie, suite à ce décès. Elle a souffert, elle aussi mais, maintenant elle refais sa vie, ailleurs, loin d'ici. Tu ne la vois que très rarement puis, tu ne demandes pas tant que ça à la voir. Tu ne comprends pas pourquoi elle est partie si loin, dans un autre état. Toi, tu l'as jamais oublié ton père alors, tu as du mal à accepter qu'elle soit retombée amoureuse d'un autre homme. Tu pensais qu'elle serait à jamais liée à ton père mais, apparemment son cœur était déjà capable de battre à nouveau pour un autre homme. trois mississippi. tes histoires d'amour, tu les comptes sur les doigts d'une main. Tu n'as pas eu beaucoup de copains mais, à chaque fois, tu avais des histoires sérieuses. Tu t'y mettais à deux cent pour cent pour que ça marche. Ta dernière histoire d'amour, tu pensais que c'était le bon, tes frères et sœurs le connaissaient, tes amis le connaissaient. Tu te voyais finir ta vie avec lui, jusqu'au jour où tu l'as retrouvé dans ton lit avec ta meilleure amie. Jour pourri, amour fini. quatre mississippi. tu es gravement attirée par le fils de ton patron mais, tu te refuses catégoriquement quoi que ce soit. Il est trop hautain et trop sûr de lui pour que tu puisses imaginer quoi que ce soit avec lui. A chaque fois qu'il se rapproche de toi, tu le repousses, tu ne veux pas céder et tu ne céderas jamais malgré toutes ses avances, malgré le fait qu'il est beau à en mourir. cinq mississippi. tu ne dors pas beaucoup en ce moment. Tu as sois la tête plongée dans tes livres, soit dans le cas que tu suis à l'hôpital, quand tu n'es pas à la boutique du fleuriste pour tes quelques heures de boulot. Tu es passionnée par ton boulot, tu sais que tu as enfin trouvé ta voie et tu ne la quitterais pour rien au monde. Sauver la vie des autres, leur parler, les écouter surtout, tu adores ça. Tu cherches encore ta spécialité, la pédiatrie ou les urgences. Tu aimes autant les enfants que d'être bousculer au dernier moment par un patient qui vient d'arriver et dont il faut s'occuper de suite. Tu es tellement fière quand tu enfiles ta blouse. Tu te rappelles encore du premier jour où tu as accroché ton badge "Interne J. Cheshire" à gauche, juste au-dessus de ton cœur, comme un signe. six mississippi. dernièrement, tu es essoufflée, tu caches au fond de tes affaires ton masque à oxygène que l'on t'a donné à l'hôpital. Tu te rappelles encore de cette annonce que le cancérologue t'a lancé en plein visage. Tu as des cellules cancéreuses sur tes poumons, tu as été prise assez tôt mais, il faut maintenant que tu mettes en place les soins. Sauf que, tu n'as encore prévenu aucun Cheshire et tu n'oses pas te soigner sans même leur avoir dit quoi que ce soit. Tu as peur, peur de rejoindre ton père même si tu sais qu'il te manque énormément et que tu donnerais tout pour qu'il soit auprès de toi.

« Au secours, je saigne de la culotte. » Tu vas sur tes onze ans et tu te retrouves totalement paniquée face à une situation que tu ne connais pas. Tu venais à peine de te rhabiller après une sortie piscine, obligatoire à l'école, que ta culotte commençait à passer du blanc au rouge. Les larmes te montèrent directement et escaladèrent tes pommettes joufflues lorsque tu entendis un petit rire. « Ne pleure pas, c'est pas grave. C'est parce que tu deviens une femme. » Une petite blondinette, qui était dans la même classe que toi, vint te rassurer et t'expliquer ce que ton corps est en train de faire. Tu ne comprends pas de suite, encore toute déboussolée par ce qu'il t'arrive. « Je vais mourir à cause de tout ce sang, tu crois pas ? » Une nouvelle fois, la petite fille se met à rire. Tu as l'impression qu'elle se moque de toi et croise les bras, tout en faisant une tête en colère. En même temps, tu sais qu'elle peut t'aider, car elle a l'air beaucoup plus au courant que toi. « Excuse-moi, promis je ne rigole plus. Puis, non tu vas pas mourir, c'est tout à fait normal ce qu'il t'arrive, maman m'a tout raconté. » Tu vois qu'elle te tends un papier blanc mais, encore une fois, tu ne comprends pas. Ta maman à toi, elle ne t'a rien expliqué sur ça. Au bout de dix minutes, la blondinette arrive enfin à te convaincre de mettre la serviette sur ta culotte. « Dis, tu diras rien à personne hein ? » Tu dois sûrement rougir parce qu'avec cette situation, tu te sens toute honteuse. « A une condition, tu deviens ma meilleure amie ! Au fait, je m'appelle Danaé et toi ? » Elle était super gentille cette fille, elle voulait devenir amie avec toi. « Marché conclu ! Tu t'appelles Danette ? c'est un drôle de prénom quand même. Moi je m'appelle Jean Neels Cheshire mais appelle-moi Neels. » Pour la troisième fois, Danaé se met à rire et sur ce coup-là, tu l'accompagnes aussi. « Je m'appelle pas Danette mais, Danaé. Tu l'auras voulu, moi je vais t'appeler Pénis, j'aime pas Neels, c'est trop commun. Puis c'est un prénom de garçon et à ce que j'ai vu, t'es une femme maintenant. » Elle te fait un clin d’œil puis vous partez, main dans la main, rejoindre le reste de la classe.

Tes histoires d'amour, tu les comptes sur les doigts d'une main. Tu n'as pas eu beaucoup de copains mais, à chaque fois, tu avais des histoires sérieuses. Tu t'y mettais à deux cent pour cent pour que ça marche. Ta dernière histoire d'amour, tu pensais que c'était le bon, ton frère le connaissait, tes amis le connaissait. Il t'avais promis monts et merveilles, il te parlait d'un avenir féérique, que tu serais sa reine pour l'éternité. Le bonheur a duré encore quelques mois puis, il a changé, totalement. Passant d'un doux lapin, il en est devenu une véritable bête qui voulait te posséder et te manipuler. Tu as réussi à le supporter encore et encore. Tu te voyais finir ta vie avec lui malgré tout, jusqu'au jour où tu l'as retrouvé dans ton lit avec ta meilleure amie. Jour pourri, amour fini.

Sur la pointe des pieds, tu essayais t'en bien que mal de mettre les derniers bouquets de fleurs sur le rayon consacré aux roses. Quand d'un seul coup, tu sentis quelque chose qui se baladait sur ton corps. Tu tombas à la renverse à peine le dernier bouquet posé et te retrouvas dans les bras de Jayden. C'était sa main qui s'était promenée de ton dos à tes fesses, sans aucune gêne. « Putain, Jay mets tes mains dans tes fesses et fais l'avion. J'aurais pu me péter un truc ! » Se rendant compte que tu était encore dans ses bras, tu te dégageas sans même attendre. « Puis, lâche moi merde, tu sais que t'auras aucune chance avec moi. » Il se marra devant toi et continua à s'approcher de toi. Jayden, il était tellement sexy et attirant mais, son caractère, tu ne le supporte plus. Depuis, qu'il a perdu son job, il est tout le temps dans tes pattes et pense que ton corps lui appartient. Tu ne peux pas te plaindre car c'est le fils de ton patron et tu n'as pas envie de prendre le risque de perdre ton boulot car tu en as besoin. « Arrêtes de faire ta petite sainte-ni-touche Cheshire, tu sais très bien que tu finiras sous mes draps. » Tu lui tournas le dos et continua ta tâche que tu avais commencé précédemment. « Ça doit te manquer qu'on te fasse du bien au lit. Mon anaconda va tellement te faire crier quand tu le sentiras. Tu préfères que je sois bestial ou tendre ma belle ? » Tu levas les yeux au ciel et retournas à ton poste à la caisse au cas où des clients viendraient acheter quelque chose ou demander conseil. « Va te faire foutre Jayden ! » « Tu m'excites quand t'es comme ça Cheshire. » Il se servit une bière qui se trouva dans sa poche et se posa à côté de toi à la caisse. Tu allais encore passer une longue journée...

« Je suis désolée mademoiselle, vous avez un cancer des poumons. » Tu tombes de haut, toi qui pensais que la page était tournée, que jamais plus vous n'auriez à faire à une nouvelle bataille. Tes pauvres frères et sœurs, ils ne méritaient pas ça, ils avaient déjà bien souffert du décès de votre tendre père. Ils n'arriveront pas à accepter un nouvel échec. C'est bien trop pour votre famille, cette foutue maladie ne veut donc plus jamais vous lâcher. Tu as vingt et un an et aujourd'hui, ta vie vient de bousculer dans un cauchemar interminable. Tu étais fatiguée depuis quelques temps, pas du tout en forme, des difficultés à respirer. Tu penchais pour une allergie ou une connerie de ce genre. Mais, les examens ont révélé tout autre chose. Le cancer que ton père avait, il était possible que quelqu'un de la famille l'ai aussi. Mais bon, il y avait aussi de fortes chances pour que vous soyez tous en bonne santé et c'était le cas, jusque-là. Mais, tu as appris que tu avais un cancer et que tu avais bien grand intérêt à te soigner très vite si tu ne voulais pas perdre cette bataille. Mais, tu n'y croyais déjà plus, tu pensais déjà à rejoindre ton papa. Tu ne l'as pas encore annoncé à qui que ce soit. Ça fait trois semaines que ces paroles se répètent sans cesse dans ton crâne. Tu n'en peux plus, ta tête va exploser mais, tu n'arriveras jamais à leur annoncer. Et tu ne sais même pas si ça vaut le coup de te soigner. Ton père a déjà tenté et il n'a pas réussi à gagner cette bataille, pourquoi toi tu y arriverais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip (neels)   Dim 16 Avr - 17:56

Bienvenue sur le forum jolie Neels
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip (neels)   Dim 16 Avr - 17:58

welcome I love you
Revenir en haut Aller en bas
Sofia Fenwick
◆ sitting in a palace covered in gold
avatar

Messages : 339
Avatar, © : chloe bennet, freesia (av).
Multicomptes : dirk.
Pseudo : tyrells, arianne.
Age : twenty-six yo.
Activité : radio host, amateur dj.
Statut : complicated, too complicated.
En poche : gum, iphone, wallet, car keys, lip bomb, phone charger, old ipod with the mixes, make up, (...).

TALKING IN CODE;
Compte en banque: ($$$$)
Contacts:
RP: open (bel)

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip (neels)   Dim 16 Avr - 19:33

Bienvenue et j'aime beaucoup ta demoiselle. I love you
Je valide avec plaisir

_________________
{ she said a bit of madness is key to give us new colors to see, who knows where it will lead us, and that's why they need us, so bring on the rebels, the ripples from pebbles, the painters, and poets, and plays, and here's to the fools who dream, crazy as they may seem. }

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip (neels)   

Revenir en haut Aller en bas
 
et quand il pète, il troue son slip (neels)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on pète les plombs à la CAF...
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?
» La télé depuis quand ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUNCHING IN A DREAM :: V. / PUNCHED NOSE :: MAGIC BEANS AND TRUTH MACHINES :: V.1-
Sauter vers: