AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 finding solace, r/clare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clive Guthrie

avatar

Messages : 156
Avatar, © : dan stevens (©outlines).
Multicomptes : dottie.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : thirty-two years old.
Activité : jet-setter, the occasionnal financial advisor at daddy's company.
Statut : (very publicly) hopping from bed to bed.
En poche : amex, phone, keys, passeport, lighter, antibacterial gel.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: trust fund baby.
Contacts:
RP:

MessageSujet: finding solace, r/clare.   Jeu 20 Avr - 10:56

there are no gods; i have eaten them
inside my blood red mouth i have swallowed the sun
and taken the moon between my fingertips
and let her tears wash me clean.

________________________________
La porte d'entrée claque, écho lointain du rez-de chaussée, sourd et feutré, presque entièrement avalé par le piano de Schubert. Nonchalamment, un bras drapé sur le dossier du canapé, Clive augmente le son de la chaîne stéréo jusqu'à un niveau qui tient de l'obscénité, sans jamais lever les yeux du bouquin qu'il tient ouvert sous son nez, la laissant venir à lui. Il ne doute pas un seul instant de l'identité de l'intruse qui s'impose comme une évidence puisqu'il n'a fait cadeau d'un double de sa clé qu'une seule fois, une erreur qu'il n'aura plus jamais répété. Question pratique. Maintenant, il se demande simplement combien de temps s'écoulerait avant qu'elle ne parvienne à le trouver, combien de portes dans la vaste villa immaculée allaient elles aussi devoir claquer avant que la bonne ne s'ouvre - la claire mélodie résonnant à égale mesure dans chacune des pièces de la bâtisse par les enceintes incorporées. Catch me if you can, Clare. Il tente de visualiser le chemin qu'elle est entrain de parcourir, de se concentrer sur son arrivée imminente, principalement pour se distraire du fléau obsessif compulsionnel qui s'est habilement faufilé dans son esprit comme un frisson le long de sa colonne vertébrale et le pousserait à se lever trois cette nuit pour vérifier toutes les serrures, tenu éveillé par un doute anxieux aussi irrationnel que capitalement étouffant. Clive est toujours visiblement plongé dans son livre quand elle apparaît finalement dans l'une des nombreuses chambres inoccupées du premier étage. L'ironie de la situation lui arracherait presque un sourire. La symphonie, à en crever les tympans, grimpe vers son paroxysme, douloureusement intense - matérialisation factuelle du tonnerre métaphorique qui gronde entre eux. Il a interrompu sa lecture depuis un long moment déjà, dès l'instant où elle avait indirectement annoncé son arrivée, à vrai dire - mais il continue à allègrement, ponctuellement tourner les pages pour l'imiter à la perfection. Approximativement, trois minutes passent. Peut-être plus, probablement moins. Enfin, il coupe la musique, et sa voix est celle qui tranchera le silence chargé de tension qui s'est aussitôt installé.  Yes, Clare? Le ton est mi-agacé, mi-amusé épicé d'une notre graveleuse. En est-il jamais autrement quand il s'adresse à elle ? May I help you with something? Clive la gratifie finalement d'un regard, abandonnant Faulkner à ses côtés pour l'instant. Et puis, ça le frappe. Désarroi et agitation émanent d'elle à grosses vagues. Has something happen?, demande-t-il presque, mais les mots meurent sur le bout de sa langue. Elle n'est pas venue ici à la recherche de ce genre de confort. Ce qui tombe bien, parce qu'il n'est pas une personne apte à le donner. Tous les deux, ils ont une manière bien différente de trouver l'apaisement qui a généralement très peu à faire avec des pensées délicates. Il se lève, trouve la bouteille de Marker's Mark abandonnée sur une petite table d'appoint un spécimen rare qu'il a précédemment dépouillée de la cave de son frère cadet. Il sert deux généreuses doses avant de tendre un verre à Clare. Bourbon?

_________________
▪️ ▪️ ▪️  love is not real, he says when all lights are out, hips moving carelessly. (when i say I love you, he never laughs, but his lips tremble and he whispers, don’t do this to me)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
finding solace, r/clare.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Bond : Quantum of Solace
» Peugeot 908 et Coffret "Quantum of Solace" Scalex!
» Clare Kramer dans Docteur House
» Deux Jumelles (St Clare)
» Clare Kramer : Buffy et Tru Calling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUNCHING IN A DREAM :: III. / SAN DIEGO, CA :: LA JOLLA :: Residential Area-
Sauter vers: