AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 electrical storm, r/avalon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliet Vinyard

avatar

Messages : 37
Avatar, © : n. portman | © abisror (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Activité : political science PhD, specialized in middle east studies.
Statut : divorced, she's such a mess right now.
En poche : lucky strikes, lighter, car and home keys, sunglasses, phone.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: ($$$$)$
Contacts:
RP: 2/3 (eng/fr) - avalon.

MessageSujet: electrical storm, r/avalon   Sam 22 Avr - 20:48

car alarm won't let you back to sleep
you're kept awake dreaming someone elses dream

________________________________
A l'instant où elle referme la porte d'entrée derrière elle, Juliet comprend qu'il y a quelque chose d'inhabituel. Ce n'est pas le silence, ce bruit qui n'en est pas un qui la dérange tant d'ordinaire qui tranche avec l'habitude. Non,c'est l'atmosphère qui a changé, devenue soudainement lourde et oppressante. Un individu normalement constitué dirait sans doute qu'elle est paranoïaque, mais Jules, elle a l'intime conviction qu'il y a quelque chose de différent, que la maison n'est plus tout-à-fait pareille qu'il y a trois jours, lorsqu'elle l'a quittée pour un colloque à San Francisco. Un instant, elle s'arrête, écoute. Se demandant combien de temps il lui reste pour prendre en surprendre avant d'être surprise. Alors, Juliet abandonne valise et escarpins dans l'entrée - trop bruyants -, déterminée à voir son intuition/sa paranoïa être confirmée. Ses pas la mènent de pièce en pièce, allumant interrupteur sur interrupteur, et ce jusqu'à la cuisine. Son regard se fige, rivé sur le plan de travail, où trône un pain de glace qu'on a déjà éclaté, tandis que ses craintes viennent se confirmer. Non, elle n'est pas paranoïaque, c'est pire. Et Juliet, elle ne songe qu'à une chose, c'est l'arme qu'elle conserve dans le bac à légumes de son frigo - parce qu'on n'est jamais trop prudente lorsqu'on est une femme seule dans une grande maison un peu isolée. Mais elle n'en a pas le temps, déjà téléphone en main pour composer le 911, qu'une silhouette qu'elle ne connaît que trop se dessine dans l'encadrement de la porte, un verre à la main. - For God's sake, what's wrong with you? I was about to call the cops! qu'elle s'exclame, reconnaissant son ex-mari tandis que son cœur, lui n'a rien fait de moins qu'un looping. Et elle prend un instant pour le regarder, Juliet, pas encore remise de ses émotions, tandis qu'elle dépose son portable sur le plan de travail auquel elle est à présent adossée. Et constate que sa mine est tout aussi grave que la sienne, bien qu'étrangement impassible, tandis qu'elle louche sur son verre - parce que bon sang, elle en a tout à coup bien besoin. - Has something happen? qu'elle demande du bout des lèvres, ne sachant que trop bien combien Avalon n'est certainement pas là pour une visite de courtoisie. Et elle croise les bras, réalisant qu'elle a toujours son trench sur le dos, pas tout-à-fait indemne après la frayeur causée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Dyers

avatar

Messages : 34
Avatar, © : fassbender - hepburns.
Multicomptes : cal.
Pseudo : fox.
Age : thirty nine y.o.
Activité : music manager.
Statut : twice divorced, a real disaster. madly in love with her.
En poche : cigarettes, car keys, cash, iphone, condoms, wallet.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: ($$$$)$.
Contacts:
RP: 0/3 (engl/fr) - jude, juliet, cait.

MessageSujet: Re: electrical storm, r/avalon   Dim 23 Avr - 17:31



we push and pull like a magnet do.


Il avait reçu une facture du garage ce jour-là, une de plus. Un soupir agacé avait traversé ses lèvres. Sa voiture était victime de son divorce difficile à accepter pour Juliet. Les rayures ornant sa carroserie semblaient être pour la jeune femme une façon de le blesser, ou de le rappeler qu'il l'avait blessée. Il ne pouvait pas l'oublier, elle ne lui laissait pas une seconde de répit. Les messages inondant sa boite vocale -il la soupçonnait de les laisser lorsqu'elle avait bu- ne cessaient de lui rappeler l'échec de son deuxième mariage. Il les ignorait, autant qu'il le pouvait, mais ce jour-là il avait décidé d'aller la voir, pour s'expliquer. Après avoir frappé plusieurs fois à la porte, il était entré dans la maison lentement et sereinement comme si c'était une habitude. Sans hésiter, il s'était dirigé vers la cuisine et s'était servi un verre. Il avait fait le tour de la maison en attendant la jeune femme. Même divorcés, ils continuaient de se pourrir la vie. C'était plus fort qu'eux, certainement. Leur relation avait toujours reposé sur cet amour qui se transformait bien trop rapidement en haine. Ils se détestaient autant qu'ils s'aimaient. Il savait qu'il n'avait pas toujours été juste avec elle, il ne parvenait pas à se l'expliquer. Elle était folle amoureuse de lui, elle ferait n'importe quoi pour lui, et il le savait, c'était là que le problème résidait. A partir du moment où il avait aperçu cette faille, il en avait abusé, il en avait profité. Il était incapable d'avoir une relation saine avec une femme, Avalon, mais avec Jules, il avait été trop loin. Plus elle souffrait, plus il se sentait dominant, plus il savait qu'elle reviendrait pour en redemander. Deux âmes bousillées qui tentaient de s'aimer. Il était le feu, elle était la glace qui s'acharnaient à faire fonctionner une relation vouée à l'échec, mais en profitant sadiquement le temps que ça pouvait durer. Revenant dans la cuisine, il l'apercevait à l'autre bout de la pièce. Il buvait une gorgée et manquait de s'étouffer en entendant sa remarque. - What's wrong with me ? Come on, Jules. Un rire ironique s'échappait de ses lèvres. Il aurait pu la prévenir de son arrivée, mais il n'en avait rien fait. L'effet de surprise serait de son côté. Son regard glissait sur elle d'une façon presque arrogante alors qu'il s'avançait jusqu'au plan de travail. On avait beau lui poser la question à chaque fois qu'il parlait d'elle, il n'arrivait pas à expliquer pourquoi ils s'étaient mariés. Leur relation s'était avérée toxique bien avant leur mariage pourtant. Secouant la tête de gauche à droite, il chassait ces questions de son esprit. Il servait un deuxième verre avant de se rapprocher d'elle pour lui tendre. A quelques centimètres d'elle, il ne lâchait pas son regard pour la confronter. - It happened that someone ruined my car. Again. sifflait-il entre ses dents. Il ne lâchait pas tout de suite le verre qu'elle avait attrapé tentant de lui faire comprendre qu'il n'était pas là par courtoisie. Il était agacé par son comportement, ne supportait plus son acharnement, mais inconsciemment il espérait qu'elle continue parce qu'il aimait se sentir désirer Avalon, surtout par une femme comme elle. A l'instant même où il l'avait vue, il avait su qu'il la voulait, sans l'ombre d'un doute. Elle l'agaçait autant qu'elle l'attirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Vinyard

avatar

Messages : 37
Avatar, © : n. portman | © abisror (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Activité : political science PhD, specialized in middle east studies.
Statut : divorced, she's such a mess right now.
En poche : lucky strikes, lighter, car and home keys, sunglasses, phone.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: ($$$$)$
Contacts:
RP: 2/3 (eng/fr) - avalon.

MessageSujet: Re: electrical storm, r/avalon   Dim 23 Avr - 23:32

car alarm won't let you back to sleep
you're kept awake dreaming someone elses dream

________________________________
- What's wrong with me ? Come on, Jules. Et elle siffle entre ses dents, Jules, à mesure que retentit son rire dans la pièce. Avec Avalon, elle ne sait jamais sur quel pied danser. Passant d'un extrême à l'autre en l'espace d'un instant. Mais n'était-ce pas ainsi qu'ils avaient toujours fonctionné, s'aimant entre le rire et la fureur ? Et c'est plutôt dans cette seconde optique qu'elle se trouve en ce moment, Jules, refrénant l'envie de le jeter dehors sans délai. Après tout, Avalon avait pris la décision de mettre fin à leur histoire, n'avait-il pas voulu ne plus rien avoir à faire avec elle ? Tant de raisons qui valideraient ce besoin difficilement oppressible de lui hurler combien à cet instant, elle a besoin de le voir disparaître. Parce que Juliet, elle n'y arrivera jamais s'il passe son temps à apparaître et disparaître, avoir un pied dans sa vie et l'autre en dehors. Mais elle sait, aussi, combien ce serait hypocrite. Que si son ex-mari n'est jamais complètement sorti de sa vie, c'est également parce qu'à sa manière, elle le veut bien. Et c'est pour ça que non seulement, elle le déteste, mais elle se déteste. - At least, I hope you've enjoyed the view. Remarque acerbe quand au panorama océanique qu'elle lui jette, signe que Juliet n'est pas dans sa zone de confort. Quant à ses doigts, ils ne tardent pas à venir agripper le verre qu'il lui tend - au moins, les bonnes manières de l'homme qu'elle a un jour épousé ne semblent pas avoir complètement foutu le camp. - It happened that someone ruined my car. Again. Et Jules ne peut que le regarder les yeux emplis d'éclairs, alors qu'elle se saisit du verre pour le porter à ses lèvres. - Well, see... now you're interested in me. Luc-ky me, qu'elle lâche, insistant bien sur les dernières syllabes alors que tout son être respire le sarcasme. Qu'ils s'entendent bien : à cet instant, Juliet n'en a rien à foutre de lui, de sa bagnole, de sa misérable existence. Bien sûr, il viendra un moment où elle changera d'avis, où elle cherchera de nouveau son attention, voudra lui rappeler combien il lui a fait mal, et comment il continue à y parvenir. Divorcés, les choses n'ont pas tellement évolué. S'aimer et se détester, se chérir et se pourrir, démons sadiques qu'ils étaient et demeurent. - What are you waiting for? Apologies? Please, qu'elle ajoute, moqueuse, avant d'avaler une nouvelle gorgée de whisky. Droite dans ses bottes, comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
electrical storm, r/avalon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rickman, Phil] Les reliques d'Avalon
» Jean-David Morvan, Kevin Hérault, et Thierry Masson - Avalon - HK Tome 1
» Ko Propo Electrical Switch 60224
» [Tokyo Disneyland] Tokyo Disneyland Electrical Parade Dreamlights
» Gs storm au électrons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUNCHING IN A DREAM :: III. / SAN DIEGO, CA :: LA JOLLA :: Residential Area-
Sauter vers: