AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 — it doesn't get any easier, does it.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: — it doesn't get any easier, does it.   Jeu 27 Avr - 19:07

[max and daisy]
“To have her here in bed with me, breathing on me, her hair in my mouth — I count that something of a miracle.”

Ce n'est que quelques instants. Quelques secondes tout au plus avant d'ouvrir un oeil le matin que Max se sentait bien. Pendant ce temps, il ne pense à rien, ne pense plus aux multiples erreurs qui l'ont mené là où il en était dans sa vie. Il avait vécu trente-deux ans de sa vie et il en ignorait encore le sens. L'héritier avait cru que la musique pouvait tout régler, mais une fois derrière les barreaux Max avait dû se rendre à l'évidence. Il n'en était rien. Le trentenaire respire profondément avant de se retourner confortablement dans son lit. Si son bras, percutant le corps d'un autre être humain n'avait pu être suffisant, les cheveux qui chatouillaient son visage eurent le mérite de lui faire ouvrir complètement les yeux. Et désormais les quelques secondes de paix écoulées, il se rappelait - vaguement, les souvenirs débordant dans sa tête à une vitesse ahurissante. Ce n'était supposé être qu'un verre. Une conversation entre adultes, sur la façon la plus mature de gérer l'introduction de Max à ses propres enfants. En relevant un peu la tête, le blond discerne les traits endormis de Daisy et il ferme de nouveau les yeux, appuyant une main contre sa tête qui lui faisait clairement savoir qu'il avait abusé de l'alcool quelques heures auparavant. Il se rappelle l'odeur enivrante de la jeune femme, se rappelle à quel point Daisy était jolie hier dans sa robe, la trentaine ne l'ayant pas rattrapée et Max se rappelle également du moment où il l'avait embrassé et - « Fuck, fuck, fuck.. » murmure t-il, ignorant s'il voulait que la jeune femme à ses côtés se réveille ou non, remarquant à la fois tous les vêtements lancés un peu partout dans la pièce. Il avait tout fait foiré comme à son habitude, comment allait-il pouvoir voir Aurora et Ziggy maintenant ? Et plus important encore, comment pourrait-il prouver à Daisy qu'il avait changé ? « Mama says f-u-c-k is a bad word. You said it three times. » La petite voix d'une gamine, aussi blonde que lui émane de l'entrée de la chambre et le tétanise complètement, le laisse sans voix, contrairement à Daisy, qu'il le savait commençait à se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Malone
reasons, seasons and lifetimes.
avatar

Messages : 52
Avatar, © : camilla luddington, lempika.
Pseudo : hbic, adèle.
Age : thirty-one.
Activité : she's a flight attendant.
Statut : single mama of six-year-old twins.
En poche : (car) keys, phone, red lipstick, some cash, a mini teddy bear, id.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: it's alright.
Contacts:
RP:

MessageSujet: Re: — it doesn't get any easier, does it.   Jeu 27 Avr - 22:15

Elle ouvre un oeil, puis l’autre, interpellée par la voix de sa fille. Elle ne comprend pas ce qu’elle dit mais déjà, le moment lui parait anormal. Elle plisse les yeux, Daisy ne se souvient pas s’être mise au lit, et oh, quelle est sa surprise quand elle découvre, plus ou moins, qu’elle ne s’y trouve pas seule.
Il n’avait pas fallu grand chose, pourtant. Daisy avait imaginé tout un tas de scenarii, du plus probable au plus farfelu, du meilleur au plus catastrophe pour leur rencontre. Elle s’était posée tout un tas de questions, aussi. Sans parler des avis du peu de personnes qu’elle avait mis au courant, ses parents. Cela faisait quelques jours qu’elle avait les pensées en désordre, elle se demandait ce qu’elle dirait aux jumeaux, se demandait comment elle expliquerait une situation si délicate à des marmots qui apprenaient encore à lire correctement et rechignaient à faire leurs lacets seuls. Et puis, la jeune femme s’est projetée dans le futur, s’imaginant que quand ils auraient l’âge de comprendre plus de choses, ils lui en voudraient et la blâmeraient de les avoir privé d’un parent. Max et elle s’étaient retrouvés dans un endroit censé être neutre, mais le bar lounge et ses lumières tamisées n’en n’avait pas vraiment les critères. La conversation avait dévié, les regards devenus séducteurs, et voilà ce que cela avait donné. Une Daisy au maquillage coulant au réveil, accompagné par le père inconnu au bataillon de ses enfants - père qu’elle n’a pas vu depuis quasiment deux ans. Probablement trop saoule pour réfléchir correctement, elle avait du renvoyer la baby-sitter sans même la payer, mais au moins, les enfants étaient couchés. Prise d’une panique qu’elle ne connait habituellement pas, la jeune femme se redresse en tirant la couette sur sa poitrine sans adresser un regard au jeune homme. Elle observe une petite fille en pyjama, la main sur la poignée aussi haute qu’elle, visiblement interloquée. « Aurora, baby, I am gonna need you to wait for mama in the the living room okay? » Elle lui sourit, histoire de dédramatiser, même si la situation est absurde, sous tous les angles. « And tell your brother I said so! » Rajoute-t-elle, alors qu’elle s’en va, lançant un regard des plus interrogateurs à Max. Elle lâche un soupire de soulagement, en quelque sorte. « Oh my God. What are you doing here? » Parce que forcément, c’est de sa faute à lui. Sans attendre une quelconque réponse de sa part, Daisy attrape sa robe de chambre, se lève en sursaut avant de se précipiter à ramasser ses vêtements, et balancer ceux de Max.. Sur Max. « You need to get dressed. » Elle se passe une main dans la nuque et se mord la joue, alors qu’elle fait les cent pas devant le grand lit. Enfin, elle s’arrête pile devant lui, les bras croisés et se racle la gorge. « Would you uh.. Would you have breakfast with us? »  Ca ne fait absolument pas parti de leur plan de départ, mais il en allait de même pour le fait qu’ils les trouvent  ensemble, au lit, un dimanche matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: — it doesn't get any easier, does it.   Jeu 27 Avr - 23:45

Les premières impressions étaient souvent tout ce qui comptait pour la plupart des gens et Max venait de rater la sienne, royalement. Et si une partie de lui s'en voulait, l'autre ne regrettait rien du tout. Bataille constante entre le bien et le mal, dans son esprit. Il regrettait sa vingtaine lorsque boire de l'alcool ne signifiait pas automatiquement un blackout - ce qui apparemment s'était produit. Max se souvenait de brides passagères, juste assez pour être confiant qu'ils avaient merdé. Encore couché entre les draps, il tire ce dernier un peu plus contre son torse, alors que Daisy à ses côtés s'emparait de la couette. Encore sous le choc d'avoir aperçu Aurora et surtout dans ces conditions, c'est en automatisme qu'il répond à la jeune femme, une fois l'enfant partie. « Apparently.. you. » Il ne portait plus son caleçon, aucun doute sur l'origine des courbatures qu'il commençait à ressentir. « Okay, okay.. » proteste t-il, alors qu'elle lui balance ses fringues à la figure. Rien de tout cela ne ressemblait ne serais-ce qu'un peu au plan qu'ils s'étaient imaginés. Mais rien ne se passait vraiment comme il l'imaginait, pourquoi restait-il aussi surpris ? L'héritier se redresse finalement du lit, complètement nu - la pudeur n'avait jamais fait parti de ses caractéristiques - avant d'enfiler rapidement ses vêtements. Il se fige à nouveau, alors qu'il termine de mettre son t-shirt. Lui qui pensait devoir filer par la fenêtre, reste sans mots quelques instants. « I would love to. » Il offre un léger sourire à Daisy, puis ouvre de nouveau la porte, soudainement parfaitement réveillé. Ses enfants. Il n'a jamais osé imaginer ce moment, surtout pas après être passé par la case prison. Il avait manqué six ans de leurs vies et étrangement, le trentenaire ne désirait plus en manquer une seconde. Il ne les connait pas, ils l'intrigue. Jamais il n'aurait pensé être père un jour, après tout le modèle familial ne lui a jamais convenu et il a ses doutes, quand a ses chances d'être un bon père, il y connait rien. Il ne les connait pas.
Max met les pieds dans le salon et assis sur un canapé, deux enfants l'observe, curieux au possible. « Who are you ? You look funny. » Ziggy. Une mini réplique de sa mère, protecteur envers sa jumelle. « He said the bad word. » et cette fois-ci, c'est sa soeur qui lui chuchote à l'oreille tout en gardant un oeil méfiant sur l'héritier. Le même air qu'il dédiait aux membres de la famille Dempsey. « I'm Max and uh, I'm sorry you had to hear that, won't say it again. » Il se présente, mais n'arrive pas à prononcer l'essentiel. Les mots restent pris dans sa gorge et pour une fois, il réalise qu'il a l'air con. Les enfants acceptent son excuse et décident finalement de pousser l'interrogatoire. « Why were you sleeping in mama's bed ? » Oh. « Didn't she show you where the guest room was ? » Aurora le regarde comme si elle était concernée par ses facultées mentales. Deux gamins intelligents, il ne pu s'empêcher de sourire. « It's pretty, it's yellow and - » Ziggy l'interrompt, gardant son focus sur Max, croyant soudainement connaître la vérité. « - Did you have a sleepover without us ? » Max a envie de lui répondre que oui, mais son regard croise plutôt celui de Daisy, y recherche de l'aide et comprend soudainement que gérer ces deux enfants en même temps.. ce n'était pas de tout repos. « Uhh.. »
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Malone
reasons, seasons and lifetimes.
avatar

Messages : 52
Avatar, © : camilla luddington, lempika.
Pseudo : hbic, adèle.
Age : thirty-one.
Activité : she's a flight attendant.
Statut : single mama of six-year-old twins.
En poche : (car) keys, phone, red lipstick, some cash, a mini teddy bear, id.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: it's alright.
Contacts:
RP:

MessageSujet: Re: — it doesn't get any easier, does it.   Ven 28 Avr - 1:21

Alors qu’Aurora rejoint le salon, la jeune femme se dit qu’il est temps qu’elle instaure la règle du cogné de porte -même si elle doute sincèrement qu’elle sera respectée-. Elle n’a pas le temps de penser au fait qu’elle vient vraisemblablement de passer la nuit avec Max, encore moins au fait que c’était sûrement la pire chose à faire, et en particulier alors qu’ils s’apprêtaient à se (re)trouver.  Elle lève les yeux au ciel quand elle entend sa réponse, elle n’a pas besoin de rappel des faits, trop de preuves sont éparpillés aux quatre coins de la pièce. Elle n’a que peu réfléchi, lorsqu’elle lui propose de rester déjeuner, peut-être est-ce encore une mauvaise décision, mais tant pis. Max est là de toutes façons, ils pourraient donc profiter du fait que ces premiers abords soient peu formels. Daisy esquisse un sourire quand il accepte sa proposition pour le moins spontanée. Elle se dit que, comme pour se rassurer, que les jumeaux étant dans un environnement familier, ils se sentiraient assez à l’aise. Ce qui n’est pas forcément le cas du jeune homme lorsqu’il pénètre dans la pièce principale, suivi par la jeune mère. Spectatrice de la situation qui parait encore surréelle, elle ne peut nier en être amusée et au fond, elle en profite un peu. Elle les observe, tous les trois, d’abord sans rien dire, un peu émerveillée par leurs tout premiers contacts. Daisy retient un rire  Elle fait les gros yeux lorsqu’Aurora balance celui qui est encore un inconnu « Oh, did he now? » et grimace alors que Ziggy suggère une pyjama party secrète, vexé. Faussement désolée, Daisy hausse les épaules. « Something like that. I’m sorry buddy, it was for grown-ups only. » Elle n’est pas convaincue par sa propre réponse, mais tant pis. L’air dubitatif, le petit garçon poursuit son interrogatoire. « That’s not fair. Can we have one tonight? » Urgh. « Yes, we never have sleepovers! » les jumeaux, dans toute leur splendeur. « Hey, I said it was for grown-ups, remember? » Ferme, la jeune femme cherche un moyen de distraction. « But I know what we can have now. What about pancakes, huh? » Leur expression du visage change du tout au tout, passant d’un air suppliant à des coeurs presque visibles dans les yeux. « Yay! And I can make them on my own, because I’m a big girl, right mama? » Tout juste six ans, et une volonté d’indépendance bien affirmée. « Yes you are, but I still need to be close to you, pumpkin. Okay, what do we need to make pancakes? » A la manière d’une présentatrice télé posant la question au million de dollars, Daisy pince les lèvres. « Hmm, we need eggs, and flour, and.. » « Milk! Oh, and sugar » Elle hoche la tête. « Good job. Now, can you  guys go and gather all the ingredients so we can make them? » Pas besoin de le dire deux fois, les deux bambins disparaissent dans la cuisine. « Careful, please! » Cuisine qu’elle espère ne pas retrouver sans dessus dessous dans quelques instants.
« You did well. Kinda. » Légèrement taquine, la jeune femme reprend ensuite son sérieux. « Are you okay? » Sincère, elle plonge son regard dans celui de Max, chose qu’elle n’a pas faite, probablement depuis leur corps à corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: — it doesn't get any easier, does it.   Ven 28 Avr - 6:20

« I sucked but thank you for saying I didn't. » Il émet un bref rire, s'efforce de lui sourire. « They are pretty fucking great kids, Daisy and I wasn't there for the first six years -- » Son regard croise le sien et Max soupire, lève les mains en signe de trève. « Not your fault, I have a tendency to screw up if you haven't noticed. » Il se rend compte qu'ils devraient également suivre les enfants dans la cuisine. « Do you think you still have a kitchen ? » Ces deux petites tornades avaient bien le pouvoir de la transformer en zone de guerre en peu de temps. Le jeune homme suit Daisy dans la cuisine et y trouvent Ziggy et Aurora, dignes comme deux petits chefs. « Hey Max ! Do you know how to cook ? Do you, do you ? » Max relève les manches de sa chemise fripée et se lave les mains, histoire de mettre également ses efforts dans ce petit déjeuner. « Yeah, sure, I did it a couple of times. » Mensonge, il avait regardé des vidéos de cuisine avec Snoop Dogg et Martha Stewart durant ses trois mois de house arrest, sans plus. Il n'avait jamais appris à cuisiner, ça ne devait pas être bien compliqué. Il jette un regard en biais à Daisy qui ne l'avait surement jamais vu s'approcher d'un fourneau tout en choisissant de ne rien rajouter. Il regarde attentivement Ziggy et Aurora mesurer les ingrédients avec l'aide de leur mère, puis lorsque vint le temps de mélanger le tout, le petit garçon lui confie la tâche, comme s'il officiait une cérémonie de la plus haute importance. Max s'applique, puis s'arrête en remarquant l'air suspicieux des jumeaux. « What ? » Aurora retrouve son sourire, comme si elle tentait de ne pas s’esclaffer. « You're doing it wrong. » Max se retourne vers l'enfant, faussement outré. « Am not ! » « Are too ! » Elle répond du tact au tact avec ce même air de défi dans les yeux. Sans même y réfléchir à deux fois, Max trempe deux doigts dans la mixture et en étale longuement contre la joue des deux gamins. « Am I doing it right, now ? » Les jumeaux tout d'abords surpris, éclatèrent de rire en mangeant la pâte qu'ils avaient sur la joue. « Told ya I knew how to cook. » Cette remarque s'adresse à la jeune femme, à ses côtés. Il lui sourit, reconnaissant d'avoir cette opportunité de rencontrer leurs enfants. Ce qu'il ressentait, c'était étrange, mixte. Il ne s'était jamais imaginé avec une famille, encore moins dans ce type de famille. Le genre aimante, soudée. Alors qu'il est distrait, Max ne vit pas les jumeaux à temps, prêts à assouvir leur vengeance. Du mélange à crêpe plein la figure, l'héritier ne put s'empêcher d'éclater de rire. « I am calling a truce!! who's helping your mom bake some pancakes, uh ?» et il observe les deux bambins s'animer à nouveau, prêts à aider Daisy dans la prochaine étape de la confection du petit déjeuner. Une petite famille normale. Son rêve. « Going outside for a sec, be right back. » Soudainement animé d'un malaise, Max essuie le mélange à crêpe encore présent sur son visage et retourne dans le salon afin d'y trouver sa veste. Il en sort son paquet de cigarette et il sort rapidement par la porte d'entrée. Il ne s'en va pas non, il avait soudainement été pris de vertige, il ne pouvait pas y croire. Forcément, il allait merder. C'était inévitable et il ne pouvait se le permettre. Sauf qu'il ne pouvait se résoudre à partir, impossible. Alors l'héritier allume sa cigarette et en tire une taffe. Elle le calme, sa dose de nicotine entrant finalement dans son sang. Sale habitude, qu'il n'a ironiquement aucunement l'attention d'arrêter. 
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Malone
reasons, seasons and lifetimes.
avatar

Messages : 52
Avatar, © : camilla luddington, lempika.
Pseudo : hbic, adèle.
Age : thirty-one.
Activité : she's a flight attendant.
Statut : single mama of six-year-old twins.
En poche : (car) keys, phone, red lipstick, some cash, a mini teddy bear, id.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: it's alright.
Contacts:
RP:

MessageSujet: Re: — it doesn't get any easier, does it.   Ven 28 Avr - 21:40

Sa cuisine. Le temps d’un instant, elle a oublié avoir confié la pièce maîtresse à Ziggy et Aurora, jusqu’à ce que leur père le lui rappelle. Leur père. Lorsqu’ils y rentrent, ils ont visiblement élaboré un plan, une mise à l’épreuve pour cette nouvelle personne. La jeune femme s’étonne de ne pas avoir reçu de questions pointilleuse vis-à-vis de la nature de leur relation, mais elle ne s’en plaint pas; elle doute fortement pouvoir trouver un stratagème et faire diversion à ce moment là. Elle ne saurait d’ailleurs pas quoi répondre, et encore moins simplement. Max, a visiblement été apprivoisé par les deux chenapans. Encore, elle les observe, il faut avouer que l’image est belle, et que jamais elle ne se serait imaginée qu’elle puisse se produire un jour sous une forme non virtuelle. Et lui, ressemble à un grand enfant, complètement dans son élément. On en oublierait presque comment ils en sont arrivés là, qu’il est un ex-détenu, qu’elle a vécu une grossesse pas forcément simple sans lui, et… Soudainement il quitte la cuisine, s’excusant auparavant. Elle fronce les sourcils, avant de les redresser quand elle remarque que Ziggy s’est tourné vers elle, sûrement à la recherche de réponses. « Where is he going? » La question est surtout de comprendre pourquoi il disparu en l’espace de quelques secondes, sans explication valable. « Well, you heard him. Outside. » Innocente. Daisy se rince les mains enfarinées et s’apprête à également sortir de la pièce, mais son téléphone qui sonne près de là se met à sonner. Mama. Elle soupire, avant de jeter un coup d’oeil aux gamins qui semblent passionnés par le fait de tourner la pâte à pancakes, et de la manger, en passant. La jeune femme s’apprête à tendre le téléphone aux enfants, histoire de les faire patienter mais elle hésite. Elle se voit mal expliquer à sa mère le pourquoi du comment Max se trouve chez elle à ce moment présent -parce qu’elle sait pertinemment que l’un deux le mentionnera-, alors elle choisit de presser le bouton rouge. D’abord, elle s’assure de ne pas retrouver la fameuse pâte étalée sur le sol plus tard. « Okay, I think we’ve done enough mixing. Can you guys keep an eye on the dough? I’ll be right back. » Et elle s’éclipse à son tour, ne tardant pas à trouver le disparu. « What was that about? Couldn’t you wait a little longer? » Elle pointe la cigarette d’une main qui exprime son exaspération. « I meant what I said you know. » Par rapport au fait qu’il se soit bien débrouillés, et après leur avoir tartiné le visage et fait rire, il ne peut la contredire. Elle détourne le regard, les yeux rivés vers l’océan qu’elle peut apercevoir.
« They already like you. »
Mauvaise habitude qui trahit une émotion négative, elle se mordille à nouveau la joue. « But hey, you know what.. You don’t have to stay if.. I mean it probably wasn’t a good idea anyway. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: — it doesn't get any easier, does it.   

Revenir en haut Aller en bas
 
— it doesn't get any easier, does it.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wave 3 apps on your Wave I/II (Easier way..)
» Nouveautés ETS-35, "Easier Than Scratch-building scale 1:35".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUNCHING IN A DREAM :: V. / PUNCHED NOSE :: MAGIC BEANS AND TRUTH MACHINES-
Sauter vers: