AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 everything i've lost on you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jem Kessler

avatar

Messages : 180
Avatar, © : max irons, av/clau.
Pseudo : - anaïs.
Age : tventy seven yrs old
Activité : heir, former actor, full time traveler, coffee shop owner
Statut : big little lies

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $$$$$
Contacts:
RP: taken - bobbi, clare, tc -(fr, eng/fr)

MessageSujet: everything i've lost on you   Ven 14 Avr - 21:16


[jem (jeremy) kessler]
maybe i should send you a bill for all my time you wasted

nom complet : un kessler qu'on reconnaît dans n'importe quelle conversation, un nom qui en dégage, un nom qui trompe, mais un nom à plusieurs zéros devant le fier dollar américain. Puis deux prénoms, parce qu'il faut bien faire comme si ce nom imposant n'était pas trop placardé sur son front, un jeremy transformé en jem, suivi d'un abhram bien caché, peu servi. ◦ âge, date et lieu de naissance : contrairement à ses aînés qui flirtent avec la trentaine, le brun retient dans ses doigts ses vingt-sept dernières années de vie. Une vie qui ne l'a pas toujours satisfait, mais qui étale ses choix, son souffle, son essence. Et son premier cri fut poussé dans une clinique privée en plein cœur des Hamptons, un vingt-trois août. ◦ origines et nationalité : américain pur souche, malgré ses rares boucles brunes qui pourraient laisser entendre une ascendance anglaise, l'accent british lui va d'ailleurs comme un gant lorsqu'il s'y essaie. ◦ statut civil et orientation sexuelle : célibataire faussement fiancé. Sous le charme des courbes de la gente féminine rousse, brune, blonde, bleue, verte, tant qu'elle ne l'emmerde pas trop. ◦ occupation et situation financière : héritier du royaume de l'image médiatique des parents kessler, des nombreux films à succès du père et des salaires d'actrice de sa mère. Jem ne s'en plaint pas et ne comprendra sans doute jamais la chance de ne pas avoir à se soucier d'un lendemain dans la misère. Le brun a obtenu son diplôme de commerce d'une grande école, tout en prenant des cours de théâtre. Les portes des castings lui étant ouvertes, il décrocha quelques rôles et démarra une carrière d'acteur se tenant sur cinq années. Il y a deux ans, il partit en voyage et abandonna tout. Aujourd'hui, par le plus grand des hasards, il est l'heureux propriétaire d'un café qu'il retape au fil des jours. ◦ situation familiale : c'est le dernier de la fratrie Kessler. Peut-être le moins borné, mais en terme de caractère de merde, ils lui ont quand même tout enseigné. C'est un oncle exemplaire. Il aurait pu être papa aussi, mais ça, il n'est vraisemblablement pas destiné à le savoir. ◦ traits de caractère : jaloux, orgueilleux, généreux, opportuniste, méticuleux, avisé, attentif, impulsif, taquin, fier, control freak, épicurien, actif, un brin possessif, aventureux, décomplexé, franc, mauvais perdant, patient, connard parfois. ◦ groupe : the grass can always be greener.

let's talk about spaceships
Jem est le dernier de la fratrie Kessler. Fils d'Abram et Cecylia Kessler, réalisateur de renom et actrice connue, il connaît les joies et mécontentements de la célébrité. ✻ Il a côtoyé quelques championnats de tennis durant sa jeunesse, c'est une mauvaise blessure à l'épaule qui l'a empêché de continuer. Il en a profité pour se tourner vers le théâtre, sa première passion. ✻ Pas vraiment connu pour être le plus doux des agneaux dans sa jeunesse et ce jusqu'à ses vingt-cinq ans, Jem Kessler pouvait être un vrai connard lorsque cela lui prenait. Fier, égocentrique, provocateur, sarcastique, moqueur, jaloux, mauvais perdant, il avait un sacré palmarès à son actif. ✻ Mais ce que peu de monde sait, c'est qu'il est généreux comme personne. C'est quelqu'un de loyal, de patient. Il est méticuleux, presque perfectionniste dans son travail. Mais exigeant, énormément exigeant envers lui-même mais aussi les autres. Franc, parfois un peu trop. C'est un opportuniste et surtout, un épicurien. ✻ Il n'a jamais rien compris à la poésie, il manque aussi parfois de tact avec autrui. ✻ Jem possède une carrière en tant qu'acteur, il l'a été activement durant cinq années. Cette période de sa vie lui manque parfois, surtout la comédie et il serait peut-être tenté de refouler les plateaux de tournages, ou une scène, un jour. ✻ Il n'a que de très rares fois ressenti des sentiments amoureux pour quelqu'un. Deux fois, à vrai dire. Et ces deux femmes ont révolutionné sa vie d'une manière si particulière qu'il ne saurait mettre des mots à ce sujet. ✻ Jem est parti dans un long voyage de deux ans à travers le monde. Il a mis entre parenthèses sa carrière d'acteur, sa responsabilité de fils Kessler, toutes les pressions médiatiques, parentales et sociétales qu'on lui imposait. Il s'est ressourcé à l'autre bout du monde, revenant mieux, revenant bien. ✻ C'est en passant devant la vitrine d'un vieux établissement à hillcrest, qu'il a décidé de répondre à l'offre de vente du panneau affiché sur la devanture. Il a alors réfléchi toute une soirée à ce qu'il voulait en faire et cela fait maintenant deux semaines qu'il retape chaque jours cet endroit pour le faire devenir le nouveau café branché de la ville. Dès son ouverture, l'endroit connu un succès flagrant et encore aujourd'hui, il travaille à l'amélioration de celui-ci.



and a kiss to make it better
pseudo/prénom : oswald, anaïs. ◦ âge et pays : vingt-deux ans, catalogne. ◦ avatar : max irons, the one and only.  ◦ avis, autres : WAKE ME UP, BEFORE YOU GO GOO    crédits : vodkacupcakes.


Dernière édition par Jem Kessler le Lun 17 Avr - 17:35, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Kessler

avatar

Messages : 180
Avatar, © : max irons, av/clau.
Pseudo : - anaïs.
Age : tventy seven yrs old
Activité : heir, former actor, full time traveler, coffee shop owner
Statut : big little lies

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $$$$$
Contacts:
RP: taken - bobbi, clare, tc -(fr, eng/fr)

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Ven 14 Avr - 21:26

sad, but endearingly so.

first chapter_ silence says a lot more than you think
Un bruit répétitif, sourd, qui frappe un mur, plusieurs fois, trop de fois, se fait entendre à l'autre bout de cette maison vide. Et Jem tourne une page de son scénario d'un geste sec, énervé. Soucis de concentration, depuis qu'il est bambin lui a-t-on dit. Cet écho continue de se faire entendre de longues minutes encore, alors que les mots défilent sous ses yeux sans qu'il ne sache en trouver le moindre sens. C'est peut-être par pure habitude, coutume ou encore superstition qu'il se retrouve dans l'opulent bureau de son père, à réviser ces lignes. C'est là que tous ses chef d’œuvres étaient pensés, imaginés, décidés avant de s'engager dans une production qui finirait par être aimée, détestée, parfois oscarisée. Et Jem l'admirait, son géniteur. Il l'admirait plus qu'il ne l'aimait. Parce que l'amour du père n'était que fiction dans ce bas monde, une parade honteuse que sa mère -encore moins attachante/attachée que son mari envers ses enfants- orchestrait avec précision et éclat. Et c'était elle, la source de tout ce bruit. Elle, que Jem retrouva penchée sur ce bureau en bois d'acajou, la robe remontée, haletante, émoustillée, perdue devant un inconnu. Il est jeune, peut-être un peu trop. Il n'a pas plus de vingt ans et sa poigne retient les longs cheveux blonds de Lady Kessler. Jem reste de marbre face à ce tableau. Ses émotions avaient déconnecté depuis longtemps, lorsqu'il s'agissait de cette femme. Petit déjà, son estime à son adresse s'était envolé. C'était Mara, Elias, qui l'avaient sauvé d'un trop gros espoir envers elle. Et c'est avec un mépris qu'il ne cherchait même plus à cacher, qu'il lui parla, alors qu'elle était encore penchée devant l'enfant. An afternoon delight i see.. aren't you vegan ? i didn't know you were into fresh meat.. poor guy, he's not even gone to his prom yet that he knows the joy of shitty milfs

second chapter_ back to where we was before when we were on fire
Lorsque Jem rentre chez lui, ses mains tremblent. Quatre de ses phalanges sont blanches alors qu'il serre son script afin de contenir cette frustration qui lui secoue l'âme. Sa veste vole dans un coin, il se déshabille là, dans l'entrée et alors qu'il délaisse ses vêtements, il souhaite déverser sa rancœur. Sa colère, sa peine. Là, sur ce plancher, ce parquet à trois mille dollars qu'il n'a même pas choisi d'avoir. Comme la plupart des plans où ses parents l’engageaient, rien ne lui était donné d'être de sa propre décision, il n'avait pas d'opinion valable. Et son regard survole son appartement de très bon standing avant d'avancer, en boxer, jusqu'à la bouteille de whisky. La seule et l'unique, sa meilleure alliée dans ses colères, celle qui lui brûle la gorge, fait virevolter le sang de ses veines. Il a l'alcool doux le jeune Kessler et c'est une force, une chance, lui qui ces temps-ci se recueille dans l'eau de vie, la quintessence, l’indécence de croire qu'une bonne cuite annulera tous les dommages qu'il vivait. Et sa colère l'emporte, aucune onde positive ne vient l'apaiser. Il projette son verre contre contre le mur à ses côtés dans un geste imprévisible et rapide, l'observant se briser avec complaisance. C'est à ce moment là que sa porte d'entrée ré-ouvre, pour laisser passer une silhouette féminine. Alors son cœur s'adoucit, une minute. Le temps de l'observer, de la contempler, comme il a tant l'habitude, le délice de le faire. Elle avait ce pouvoir là sur lui, elle était cette étoile étincelante dans les ténèbres de l'empire Kessler. Et le temps d'un instant, il douta. Il se questionna sur la marche à suivre, sur ce vers comment il allait tendre son accueil, leur relation, ce soir là. Et peut-être que le père et la mère Kessler ont raison, leur fils n'est pas apte à forcément prendre les meilleurs décisions. Parce que c'est avec un doux regret caché sous une colère froide, qu'il décide d'accueillir son étoile, malgré tout son amour. where were you ? it's late. Les sourcils froncés, il continue. i'm tired of waiting for you every night hypocrisie incarnée. you're never there, how do you want me to trust you? le cas classique du gamin qui s'est senti seul et abandonné par ses parents durant l'enfance, l'excuse numéro un lorsqu'il a ce besoin de se battre et qu'il veut entamer la guerre entre eux. how dare you.. commença t'elle, lâchant son sac à ses pieds, la mine révoltée. Elle aussi, elle aimait ça. Ils aimaient se déchirer pour mieux s'aimer. Tester leur amour, voir jusqu’à quel point l'un était prêt à aller pour l'autre. Jusqu'où pouvaient-ils vibrer sans s'anéantir, s'effondrer, s'effondrer, se briser, à tout jamais. (..) et c'est une fois les cris, les larmes, la vaisselle cassée, sa brune collée à lui avec ses jambes autour de sa taille, son front brûlant contre le sien encore vibrant, qu'il lui souffla i know right ? i hate everyone, except you leur souffles courts, chauds, se mélangent. i don't know what kind of spell you cast on me but.. i have this love, so deep for you, i can't manage it, i can't contain it.. Il raffermit sa prise autour d'elle. i'm so weak with you and you make me strong at the same time.. but i'd rather fight with you all night, than never have you in my life.


third chapter_ blank space

    « Jem ? - She's gone. - What do you mean she's gone ? Who ? - Clare, she's gone. - What.. what do yo.. - I don't know, she's gone, that's it. Her stuffs are gone, and.. she disappeared. - Are you sure ? She's gone Alec, she's gone.. - She will come back. - ... - She will come back, she loves you, it's insane. - ... - Jem ? - She's gone. »


the end_
she did'nt love you, she was a gold digger, you knew it, i told you so. un sourire sur le bord des lèvres à peine dissimulé, un regard fier, vainqueur. elle ne le ménage pas. Elle ne l'avait jamais fait, il le lui avait bien rendu, alors pourquoi s'adoucir aujourd'hui ? and don't tell me you were deeply in love with her, she was a pure joke, she didn't deserve you, you're not anyone, you're a Kessler. elle avait relevé ses sourcils et dégainé son masque le plus fier lorsqu'elle avait énoncé le nom Kessler. Elle ne vivait que par ce nom après tout. Elle adulait la gloire qui s'en dégageait. I'm sure she has already found another rich kid. I'm glad she left, this masquerade is finally over. Elle lui attrape la main et son ton se radoucit. you're better without her, trust me. i love you, i know what's best for you, jeremy.. you deserve better. she would've made your life miserable, she would've stand between you and your dreams. Et parce que ce n'était pas assez, elle lui administra le coup de grâce. if she left with such ease, it was because she did not love you

new book_
grimper le grand canyon, se prendre des coups de soleil, se faire manger par les moustiques, avoir des ampoules aux pieds, faire du canoé, faire du cheval en mongolie, dormir dans une tente, dans un bungalow, un pilotti sur l'eau, une chambre d'hotel en haut d'une tour à hong kong, une yourte, boire du thé japonais, manger des sushis, essayer les insectes fris, se débrouiller en chinois, attacher un ruban du bonheur rouge en inde, participer à la fête des couleurs, caresser un éléphant, faire un trek au pérou, perdre son sac à dos en argentine, rêver à ushuaïa, fumer un cigare cubain, caresser les bancs de sable blanc au costa rica, voir la faune, la flore, se perdre en plein safari au kenya, avoir la peur de sa vie en parapente, se faire offrir un bracelet en cuir qu'il ne quitte plus, faire des rencontres, rêver, en prendre plein les yeux, admirer les aurores boréales, monter en haut de la tour eiffel, déjeuner avec les vikings fictifs, se perdre dans de longues balades, dormir au clair de lunes, faire de la plongée, avoir un tattouage sur un coup de tête, rencontrer des locaux, ceuillir des cerises, dormir dans un hamac, faire soulever la poussière sous ses pas, monter des sommets, vivre, vivre et respirer, surtout respirer, prendre une grande bouffée d'air frais, définir qui il est, devenir qui il veut être, se projeter dans des plans de sa propre volonté, ses propres désirs. Etre Jem et pas une simple marionette. Etre un homme libre, un homme qui crie, un homme qui vit.

first chapter_
Jem est debout, près de l'autel. Le lieu est d'une splendeur peu commune, un jardin d'eden, une bulle d'amour et de paix dans la nature. De hauts arbres le surpassent, tous ses proches sont réunis à l'aube de cette forêt. Quelques guirlandes pendent de branches en branches, l'herbe est finement coupée, des fleurs sauvages les entourent. Et les étoiles brillent, ce soir là. Elles brillent plus que jamais, elle crient leur amour pour cette union qui est sur le point de se produire. Derrière Jem, un imposant arbre centenaire lui donne son approbation, un officiant en la personne d'Eliott Welsh se tient debout, une grande Bible ouverte en mains. Devant Jem, ses proches. Tous habillés sur leur trente-et-un, un sourire éclatant, bienveillant, à leurs lèvres. Son père est tout devant, avec sa sœur, son frère. Il y a ses amis derrière, des personnes auxquelles il n'a pas pensé depuis longtemps aussi, puis d'autres qu'il a croisé durant ses voyages. Ils attendent, tout comme lui, l'arrivée de la future mariée, assis sur des chaises blanches napoléon, de part et d'autre d'une haie d'honneur tapissée de pétales blanches, pures. Et c'est sa douce, sa perle, qui arrive. Elle a des fleurs dans les cheveux, un teint parfait qui est d'autant plus sublimé par cette longue robe de mariée un peu empire, un peu bohème. Elle brille, elle resplendit et elle s'avance vers lui. Jem est nerveux tout d'un coup. Son amour est certain, il vibre au fond de son être. Il lui bouleverse l'âme, le transporte sur des monts et merveilles, seul, avec elle. Bobbi. Son sourire est éclatant, il le réchauffe, lui provoque une drôle de sensation dans le bas du ventre. Il n'a qu'une hâte, c'est d'être lié à elle à tout jamais. Qu'elle devienne sa femme, son épouse, son amante éternelle. Elle sera à lui et il sera à elle. Elle est celle qui portera ses enfants, celle qui le soutiendra dans tous ses projets. Il la sublimera en tant que femme, il cherchera chaque jours à la rendre plus heureuse que la veille, il la chérira de tout son cœur, de tout son être. Il vieillira avec elle, il mourra pour elle si jamais elle expire avant lui. Et il sera heureux, enfin, heureux. Avec Bobbi, grâce à Bobbi.
Mais Jem se réveille avant que Bobbi n'arrive à l'autel, jusqu'à lui. Il se réveille et comprend quelle est la réalité. Il a le souffle court, l'âme troublée. Tous ses mensonges l'emmènent dans une pente dangereuse, un endroit qu'il s'était promis de ne plus côtoyer depuis cinq ans. Et alors qu'il se replonge dans son rêve, ce n'est pas Bobbi qu'il retrouve.

interlude_
Elle est là, assise au premier rang, seule. Ses longs cheveux noirs tombent en de jolies boucles anglaises sur ses épaules, avec souplesse, dans un mouvement doux, soyeux. Ses grands yeux chocolats le fixe d'une lueur de malice, enfantine, admirative. Son sourire étire ses lèvres en un sourire radieux, relevant d'autant plus ses pommettes roses. Et elle se tient, toute droite, telle une princesse, sa princesse, ses deux mains potelées retenant sa jolie robe rouge. Elle saute alors sur ses pieds et d'un automatisme dont il ne reconnaît pourtant pas la familiarité, Jed se met à genoux. Elle court vers lui, elle qui ne mesure qu'un petit mètre, elle court directement dans ses bras et il l'attrape au vol, la serre contre lui, de toute ses forces, de tout son cœur, toutefois avec délicatesse, douceur, afin de ne pas casser l'enfant, l'héritière, la merveille. Celle qui révolutionne sa vie, son être entier, ses principes et ses aspirations. Celle pour qui un rire se perd sur ses lèvres alors que son père la fait tournoyer dans ses bras. Celle qui s'écrie stop it, stop it daddy alors qu'il glisse ses doigts pour la chatouiller. Son cœur explose de bonheur, de paix, il fond devant tant de tendresse, de vie. C'est un rire qui l'écorche, qui l'émeut, qui le transporte. Un rire qu'il n'a pourtant jamais entendu. Et un parfum si réel, si fort, si doux et boisé, presque sucré, qu'il sent alors qu'il plonge son visage dans la chevelure de sa fille tandis qu'un câlin clôture les retrouvailles, la rencontre. Et son univers se calme, lui qui tourbillonnait depuis qu'il tenait sa princesse dans ses bras. Il remet les pieds sur terre lorsqu'une force inconnue vient et lui arrache petit à petit l'enfant de ses bras. Elle s'éloigne, elle se débat, elle crie de toute ses forces. DADDY, DADDY - NO clame t'il à son tour tandis qu'il relève ses bras pour récupérer sa merveille. Mais il est déjà trop tard, elle s'efface. Elle n'a jamais existé. Elle est uniquement le fruit de ton imagination Jem. Toutes ses choses que tu as cru ressentir, vivre, durant ce cours instant, n'a jamais existé. Et elle n'existera sans doute jamais.



Dernière édition par Jem Kessler le Lun 17 Avr - 16:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Fenwick
◆ sitting in a palace covered in gold
avatar

Messages : 339
Avatar, © : chloe bennet, freesia (av).
Multicomptes : dirk.
Pseudo : tyrells, arianne.
Age : twenty-six yo.
Activité : radio host, amateur dj.
Statut : complicated, too complicated.
En poche : gum, iphone, wallet, car keys, lip bomb, phone charger, old ipod with the mixes, make up, (...).

TALKING IN CODE;
Compte en banque: ($$$$)
Contacts:
RP: open (bel)

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Ven 14 Avr - 21:28

Dieu Max
En tout cas, je te le réseve dès maintenant et bienvenue parmi nous

_________________
{ she said a bit of madness is key to give us new colors to see, who knows where it will lead us, and that's why they need us, so bring on the rebels, the ripples from pebbles, the painters, and poets, and plays, and here's to the fools who dream, crazy as they may seem. }

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Ven 14 Avr - 21:37

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Jem Kessler

avatar

Messages : 180
Avatar, © : max irons, av/clau.
Pseudo : - anaïs.
Age : tventy seven yrs old
Activité : heir, former actor, full time traveler, coffee shop owner
Statut : big little lies

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $$$$$
Contacts:
RP: taken - bobbi, clare, tc -(fr, eng/fr)

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Ven 14 Avr - 23:21

Merci tous les deux I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 0:05

Bienvenue et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 11:13

que t'y es beau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 14:37

max très bon choix!!!!
bienvenue par ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 18:18

Max et Holland, Holland et Max
Bienvenue, bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 18:50

je suis de night watch par ici, on fait gaffe hein les gars

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 21:25

ouuuuuuuuuh
babiest baby bro
toi et elias vous êtes moches, mais bienvenue tout de même
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Sam 15 Avr - 21:28

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Dim 16 Avr - 10:18

max et puis ce personnage, ça promet
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Cal McLeod

avatar

Messages : 134
Avatar, © : james mcavoy; pvns.
Multicomptes : avalon.
Pseudo : fox.
Age : thirty six y.o.
Activité : owner of a little restaurant in the center.
Statut : married, but it's complicated right now.
En poche : cigarettes, iphone, a picture of him, wallet, keys.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: ($$)$$$
Contacts:
RP: 1/3 (engl/fr) - moïra, clare, x.

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Dim 16 Avr - 14:29

excellent choix d'avatar, hâte d'en savoir plus sur le monsieur
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Kessler

avatar

Messages : 180
Avatar, © : max irons, av/clau.
Pseudo : - anaïs.
Age : tventy seven yrs old
Activité : heir, former actor, full time traveler, coffee shop owner
Statut : big little lies

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $$$$$
Contacts:
RP: taken - bobbi, clare, tc -(fr, eng/fr)

MessageSujet: Re: everything i've lost on you   Dim 16 Avr - 17:59

bordel vous êtes adorables      
merci travis, crash, lola, alex    
bobbi, on en parle de toi, ma pretty little liar ?      
clare, you're gonna catch a cold, from the ice inside your soul  
mara, on a seulement imité l'aînée thanks milady I love you
maisie, on en parle de maisie et de lizzie ? on va surement avoir à se faire un lien tous les deux btw
thanks a lot
cal, ça vient, ça vient mais.. mais.. JAMES MCAVOY QUOI, tu me tues
thanks, comme je te l'ai dit sur la cb, garde moi un bon lien au chaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: everything i've lost on you   

Revenir en haut Aller en bas
 
everything i've lost on you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas
» PREDATOR 2 - LOST PREDATOR (MMS76)
» La Cité Disparue - Legend of The Lost - 1957
» [ABC Studios] Lost, les Disparus - Saison 5 (2009)
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUNCHING IN A DREAM :: II. / CALIFORNIA ENGLISH :: PHRASES TO BREAK THE ICE :: KINGS AND QUEENS OF SUMMER-
Sauter vers: