AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 i want something just like this. (bobbi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: i want something just like this. (bobbi)   Lun 17 Avr - 18:17

clare buchanan + bobbi hayes
i'm not looking for somebody
with some superhuman gifts

des mois. des années. le temps s'était écoulé. vous aviez grandi. mûri. vieilli. les mots étaient durs, la réalité encore plus. vous aviez vécu. surement des choses terribles. pour ta part, tu savais déjà que oui. des moments forts, des moments doux, des moments que jamais tu n'oublierais. et pourtant, tout te ramenais à cette époque où tu la connaissais. où elle et sa crinière orangée t'amusait tant. à ces souvenirs d'enfance. car malgré le fait que tu n'ais que vingt-quatre ans, tu te sentais déjà battue par le temps. elle avait des années de plus, barbara. elle était la grande. l'indépendante. la savante. elle connaissait la vie. elle voulait te l'apprendre. non, merci, j'ai déjà donné. tu avais souri en reprenant contact avec elle. trop de mois. trop d'années. trop de temps écoulé. c'est pourquoi, aujourd'hui, vous vous revoyez.
dans ce petit café, moderne et jolie, quartier branché et progressiste. ici, on pourrait presque croire que, lorsque la rousse arriverait, elle t'embrasserait. cela ne jurerait pas avec les tablées d'à coté. tu rigolais, rien qu'à cette idée.
tu avais commandé un café. court mais fort. pour tenir cette longue journée. tu n'avais pas dormi de la nuit, tourmentée par tes souvenirs. et tu l'avais maudit. tu le maudissais encore. de t'avoir abandonné, de t'avoir quitté, de t'avoir laissé. tu ne savais pas par où commencer. un peu comme quand la rousse arriverait. tant de mois. tant d'années. tant de temps. comment l'accueillir? comment lui sourire? comment lui parler? tu hésitais. mais trop tard, il était déjà temps de passer à l'acte. tu aurais reconnu sa crinière entre mille. ses lèvres charnues en avant, ce regard pétillant te cherchant. tu te levais, attendais qu'elle arrive à ton niveau. elle t'accueillait en ouvrant les bras, en te serrant contre elle. des retrouvailles, comme tu en aurais rêvé. barbara. tu faisais durer l'étreinte quelques temps. tu lui posais un baiser sur la joue, à la manière des françaises. it's so good to see you. tu étais sonnée. par sa beauté. elle s'était encore bonifiée. you have to stop, someday, you know. being more beautiful than the day before. elle te souriait, s'installait en face de toi. tu la regardais, lorsqu'elle passait sa commande. elle souriait, naturellement. elle respirait la joie de vivre. tu avais envie de l'entendre parler de sa vie. d'elle. de ses conquêtes. de ses défaites. de ses prouesses. car tu savais qu'elle arriverait toujours à tout dire avec ce sourire. so, how are you? how life is going? tell me everything. et tu étais sincère. tu voulais tout entendre. tout savoir.
elle t'avait manqué, cette petite tête.

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Lun 17 Avr - 21:29

Le temps avait fait son œuvre, les éloignant, imposant cette barrière invisible, cette distance. Chacune avait grandi, mûri de son côté sans jamais réellement se revoir. Chacune vivait sa vie, et pourtant, Bobbi continuait à porter Clare Buchanan dans son cœur. Parce qu'il était impossible d'oublier cette petite brunette énergique prête à conquérir le monde. Cette petite sœur, sans aucun lien de sang, que Bobbi s'efforçait de protéger. À tort, un peu trop parfois même. Mais la Hayes était comme ça, c'était la lionne prête à protéger ses petits, ceux qu'elles aiment. La reprise de leur relation, comme avant espérait-elle, remplissait de joie la rousse. Avec tout ce qui se passait dans sa vie, avoir un point d'ancrage, une personne qui n'avait rien à voir avec ses mensonges était une bouffée d'air.
Sortant de ses pensées, Bobbi sourit lorsqu'elle aperçut la brunette au loin, assise sur la terrasse du café. Pendant quelques secondes, la Hayes se demande comment aller se passer ces retrouvailles. Elles avaient toutes les deux changé, en bien ou mal, voire les deux. Ce n'était plus la petite fille aventureuse et Bobbi n'était plus cette adulte dans le corps d'adolescent. Tous ses doutes disparus lorsque Clare la prit dans ses bras et Bobbi resserra sa prise sur la Buchanan. La rousse sourit lorsque la brunette l'appela par son prénom entier. La seule à faire ça, une habitude qui avait manqué à la décoratrice. -Come on, Cee, you know it's Bobbi, right ? - soupira faussement la sous-nommée alors que Clare posa un baiser sur sa joue. - It's good to see you - ajouta l'avocate, réellement heureuse. -Yeah, me too. I miss you so much, Miss Buchanan. - Une dernière fois, Bobbi enlaça Clare plus fortement. Elle avait changé, elle le savait. Ça se voyait. Bobbi avait l'impression que l'éclat dans ses yeux étaient éteints, inexistant. Que les poches sous ses yeux étaient le signe de mauvaises nuits, s'enchaînant. - you have to stop, someday, you know. being more beautiful than the day before. - Bobbi rigola légèrement. - Well, not my fault, but thanks. But honestly ? You're beautiful too. I can't believe it's you, you grew up so fast! Where's my little Cee ? - La nostalgie s'emparait de Bobbi. Clare n'était plus une petite fille. C'était une adulte, tout comme elle. La Hayes commanda tout en s'asseyant, face à la Buchanan.  - so, how are you? how life is going? tell me everything. - La gorge de Bobbi se noua automatiquement. Généralement, la rousse arrivait à éviter ce genre de question avec ses anciennes connaissances. Elle se contentait de répondre évasivement, mais c'était toujours difficile. Difficile de se dire qu'elle n'était rien d'autre qu'une menteuse, miroitant une vie faussement parfaite, une illusion. - Oh, nothing important you know ! The usuel thing as work, sleep, eat and work again ! - fit la jeune femme, alors qu'elle cachait son alliance. Bobbi avait décidé de ne pas la retirer, ça faisait toujours plus réel mais la montrer, en parler, c'était plus compliqué. -But let's not talk about me ! How are you, Clare ? I mean you clearly changed, and with the stuff I heard about you, especially about your mom. Is she okay ? - s'inquiète Bobbi.  
Elle voulait savoir, parce que Clare restait une personne importante pour Bobbi Hayes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Lun 17 Avr - 23:57

clare buchanan + bobbi hayes
i'm not looking for somebody
with some superhuman gifts

tu appréhendais. c'est normal. mais au final, bobbi était toujours la même. rayonnante. éblouissante. à embaumer de ce soleil incandescent qu'elle avait capturé dans sa crinière. tu souriais. pour la première fois depuis bien longtemps, ton coeur était allégé. tu étais heureuse. et tu avais même réussi à la taquiner avec son prénom. promis, tu ne recommencerais plus, tu savais l'aversion qu'elle avait envers son véritable patronyme. come on, cee, you know it's bobbi, right ? tu lui souriais, fière de toi. yes, i completly know that. but i'd rather ignored your request and call you by your real and truly beautiful first name. but yeah, bobbi's fine with me. tu rigolais, les banalités des retrouvailles. la légéreté et l'aisance que vous aviez. qui ne vous avez jamais quitté. yeah, me too. i miss you so much, miss buchanan tu avais toujours ce sourire crispé quand on te rappelait ton nom de famille. ta gloire passée que tu n'avais jamais cotoyé. ce fardeau. ce manque d'appui qu'il représentait. mais il était tout de même un cadeau du ciel. tu souriais. well, not my fault, but thanks. but honestly ? you're beautiful too. i can't believe it's you, you grew up so fast! where's my little cee ? tu rigolais à gorge déployée. little cee. tu inspirais grandement, levant les yeux au ciel. i wish so badly to be that little pure and innocent girl again, don't you too? go back to the time where our matched braids were the only problem. tu regardais légèrement dans le vide, repassant le fil de ta vie depuis. tu rigolais doucement. ironie du sort. et quand tu demandais à bobbie comment sa vie se déroulait, tu voyais bien cette gêne dans son regard, cette agitation, ces gestes de mains, se croisant, comme masquant quelque chose. oh, nothing important you know ! the usuel thing as work, sleep, eat and work again ! tu souriais, amusée. tu la regardais, croisant les bras. usual stuff huh? tu lui lançais un petit regard de défi. could you, please, show me how perfect your manucure is? i can't really see from here. et, de mauvaise grâce, bobbi tendit sa main gauche. le joyaux se trouvant à son annulaire te fit tiquer. well well well, what do we have here? tu sautillais sur place. tu étais heureuse pour elle, même si elle n'avait pas l'air ravie non plus. i think that someone is getting engaged around here! congratulation, b! i hope he knows how to manage perfection! tu apportais tes mains à ton visage, heureuse pour elle. elle te souriait en retour, et passais à ton cas de conscience. but let's not talk about me ! how are you, clare ? I mean you clearly changed, and with the stuff i heard about you, especially about your mom. is she okay ? tu déglutis, serrais les dents. tu ne savais pas que la condition de ta mère s'était répandue dans les commérages de la ville. mais tu t'y étais préparée? tu avais travaillais les répliques à sortir des milliards de fois. tu lui lançais un sourire léger. i'm fine. not great, but i'm dealing with it. indeed, i can't hide from you that i've been in some dark places, but i'm getting out of it. mum is fine, thank god. i handle the situation, and i found a really helpfull soul to help me and my mum, with the finances of her illness. i have this under control. la bile te montait à la gorge. tu déglutis, la renvoyant dans ton estomac. mais bobbi semblait en attendre plus de toi. elle te lançait ses regards que tu lui connaissais. ses come on, get the crap out. tu soupirais. t'adossais nonchalamment à la chaise. my mum is not the biggest problem. well, she is, but this one is, as i said, handle with grace. some others, otherwise, are quite unpredictable and it's killing me from the inside. tu marquais un temps d'arrêt. la serveuse amenait la commande de bobbi. tu n'avais pas envie que d'autres personnes entendent ce que tu avais à dire. une fois la jeune demoiselle éloignée, tu repris. it's about a boy, a man actually. we were together, completly in phase -you know that feeling, right? with your fiancé, i mean?- and, something happened, breaking everything appart. i have to work on myself. i'm the problem. i'm the one who can't get over it. he's quite fine, i guess. tu te perdais dans tes souvenirs. tu battais rapidement des cils, pour estomper le liquide qui commençait à s'accumuler dans tes yeux. tu rigolais, de ta propre stupidité. look at me, talking about boys drama instead of greating you for this, montrant la bague du regard. i want all the details. where? when did he proposed? when is the wedding planned? where? in your mansion, i guess? and, the best question of all: who is he? tu trépignais d'impatience. tu étais heureuse pour ton amie d'enfance.

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mar 18 Avr - 1:38

Bon dieu, Bobbi avait oublié à quel point Clare pouvait être bavarde. Mais d'un côté, ça avait manqué à la rousse, les longues discussions entre les deux. - yes, i completly know that. but i'd rather ignored your request and call you by your real and truly beautiful first name. but yeah, bobbi's fine with me. - Un gloussement, léger et gracieux, échappa de ses lèvres. - Yeah, it's a real and truly beautiful name only because you're not named like that, Clare. - se moqua la Hayes, malicieusement. Ça lui avait manqué, une discussion banale avec Clare. Bobbi avait l'impression de n'avoir jamais quitté la Buchanan. Comme si c'était hier, comme si c'était juste un énième café, sans jamais que le temps ait coulé. Alors qu'elle avait évoqué à quel point Clare avait grandit, cette dernière leva les yeux au ciel. - i wish so badly to be that little pure and innocent girl again, don't you too? go back to the time where our matched braids were the only problem. - Bobbi sourit à cette remarque. Parce qu'elle n'était pas toute à fait vraie. Clare avait eu la chance de ne pas avoir la même enfance que Bobbi.  Pas que la jeune rousse s'en plaigne. Ses parents ne l'ont jamais maltraité, bien au contraire et l'ont toujours aimé. Puis son histoire à contribué à faire d'elle la femme qu'elle était aujourd'hui. - You were the innocent and pure one. Me, I was to busy. You know, taking care of the little ones and Grams. But you're right, I wish I could be the two year old, who's only concerned by her toys, again. Sometimes, I just dreams that I could change my choices. Maybe I'll get another life. - sourit Bobbi. Malgré tout, elle n'arrivait pas à cacher sa gêne, et Clare semblait le voir. Un sourire amusé apparut sur ses lippes alors qu'elle croisa ses bras. Elle ne croyait pas, évidemment. Bobbi ne put s'empêcher de glousser face à l'ironie de la situation. Elle, qui mentait chaque jour, n'arrivait pas à convaincre une jeune femme d'une vingtaine d'années. La brunette la mit au défi de montrer ses mains, et elle savait toucher un point sensible. Bobbi et sa fierté légendaire. À contre cœur, la Hayes montra ses mains, et la bague de fiançailles au passage, provoquant la joie de Clare. Elle sautillait sur place, trop heureuse pour son amie. La blague, si la Buchanan savait la vérité. -  i think that someone is getting engaged around here! congratulation, b! i hope he knows how to manage perfection! - Bobbi sourit, quelque peu mal à l'aise. - It's not a big deal, you know. Being engaged and married is overrated. And to manage perfection, we're engaged, which means that he manages me very well. - Bobbi jouait la carte de la désinvolture, comme si ce n'était rien. La jeune femme se trouvait assez convaincante sur le coup, en lui offrant un sourire flamboyant. Comme si c'était réel, comme si elle était heureuse, amoureuse. - But don't you dare avoid the subject, Clare Buchanan! - s'exclama la rouquine. Clare n'allait pas y réchapper. Cette dernière déglutit, répondant enfin à la question de Bobbi, lui offrant un sourire léger. - i'm fine. not great, but i'm dealing with it. indeed, i can't hide from you that i've been in some dark places, but i'm getting out of it. mum is fine, thank god. i handle the situation, and i found a really helpfull soul to help me and my mum, with the finances of her illness. i have this under control. - Son sourire disparut au fil du récit de son amie. Sa gorge se noua, Bobbi ne pouvait pas y croire. - I didn't knew, Cee. I'm so glad she's okay. As I recall, your mum is an amazing person. But where did you get the money ? - La Hayes fronça les sourcils, craignant le pire. L'idée même que Clare ait été si mal en point brisait le cœur de Bobbi. Mais la Buchanan semblait déterminer à continuer. - my mum is not the biggest problem. well, she is, but this one is, as i said, handle with grace. some others, otherwise, are quite unpredictable and it's killing me from the inside. - Clare fit une pause, alors que la serveuse lui apporta son thé. La brunette reprit son récit. - it's about a boy, a man actually. we were together, completly in phase -you know that feeling, right? with your fiancé, i mean?- and, something happened, breaking everything appart. i have to work on myself. i'm the problem. i'm the one who can't get over it. he's quite fine, i guess. - Bobbi n'en revenait pas. Elle ne pouvait pas y croire. Clare était une jeune femme adorable qui ne méritait pas d'avoir vécu ce genre de chose. - What happened ? Did he hurt you ? Or worse ? - L'inquiétude prenait le pas sur sa joie, et elle ne se sentait pas prête à aborder un autre sujet. Pas même le sujet de son fiancée. - look at me, talking about boys drama instead of greating you for this, montrant la bague du regard. i want all the details. where? when did he proposed? when is the wedding planned? where? in your mansion, i guess? and, the best question of all: who is he? - Bobbi secoua la tête. - Clare! You can't drop me that kind of information without telling me everything. - La jeune femme soupira. - You should calm down, sweetie. We don't really think, you know, it's been less than three weeks we're engaged. Okay ? So trust me, you can wait for the wedding. It won't happen soon. - Bobbi souffla, ne dévoilant pas l'identité du fiancé en question. Elle n'était pas encore prête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mar 18 Avr - 8:44

clare buchanan + bobbi hayes
i'm not looking for somebody
with some superhuman gifts

l'aisance. les retrouvailles. la complicité d'antan. tu n'en revenais pas. si simple. si pure. si doux. tu retrouvais ton éclat, elle te transmettait un peu de sa beauté d'âme. car oui, bobbi a toujours été comme ça: elle donnait tout ce quelle avait. elle aurait donné son âme pour les gens qu'elle aime. you were the innocent and pure one. me, i was to busy. you know, taking care of the little ones and grams. but you're right, i wish i could be the two year old, who's only concerned by her toys, again. sometimes, i just dreams that i could change my choices. maybe i'll get another life tu rigolais. aigre. tendue. une autre vie. dieu que toi aussi, tu en aurais rêvé. c'est dans cette autre vie que tes rêves te projettaient. cette autre vie où tes choix n'auraient pas été les mêmes, dictés par ta crédulité et par ta simplicité d'enfant de dix-neuf ans. tu avais fait confiance. tu avais été bête et stupide. tu le paierais à vie. isn't it the dream of every single living soul? another life, another time. tu lui souriais. te t'en retournais sur le sujet prédominant de la journée: ce joyau au doigt de ton amie. tu l'admirais. tu souriais. tu t'y voyais. i hope i'll be invited to this event! i know it's been quite some time, but still! i can't miss it, i will climb your mansion gate if i have to. tu rigolais. you know that i'm capable of doing that! elle souriait. tendue, perturbée. it's not a big deal, you know. being engaged and married is overrated. and to manage perfection, we're engaged, which means that he manages me very well. tu souriais de toutes ses dents. elle avait enfin trouvé quelqu'un à sa hauteur. you must be the only twenty seven years old girl who can get bored of her own wedding. you'll always suprise me, hayes. et tu lui parlais de ta mère. l'émotion était sincère, mais tu la refoulais. tu le devais. de toute façon, tu avais appris à vivre avec. la douleur. seule que tu pouvais ressentir vraiment. seule émotion que tu aimais ressentir. seule émotion qui te tenait en vie. i didn't knew, cee. i'm so glad she's okay.as i recall, your mum is an amazing person. but where did you get the money ? tu bloquais ta respiration lorsqu'elle te posait la dernière question. tu baissais le regard sur cette tasse que tu avais entre les mains. tu avais peur de tout lui dire. car tu avais honte. non pas de l'amour que tu avais ressenti, non pas de la relation dont tu avais du sortir. mais de tes faits, de tes agissements, de ce que tu avais fait. tu avais tué. you know i'm not that much of a talkative person. especially when it comes to my family. but yes, my mum is a great person. she doesn't deserved what happened to her. tu déglutis. tu doigts tremblais sur la tasse de café. tu inspirais. expirais. tu devais te lancer. you know me, bobbi. tu ne pouvais pas commencer autrement. tu devais faire ressortir le bien de tout cela, si seulement tu arrivais à en trouver un peu. tu relevais les yeux vers elle, inquiète. allait-elle partir en t'insultant, comme d'autres l'avaient fait avant? allait-elle t'envoyer sa commande à la visage, de honte de te connaitre? tu te lançais. après tout, tu n'avais plus rien à perdre. someone i've been taking care of my mother's illness. it was a sort of exchange. i gave her something, she helps me, paying the medicine and my studies. et bobbi t'interrompait, doucement, gentiment, comme elle savait le faire. what happened ? did he hurt you ? or worse ? car tout se mêlait. ta mère, tes études, cet homme, cette femme, cet acte. i was in a relationship. we were so great together. and then.. i got pregnant. ta voix se brisait. tu devais respirer. and, before i have a chance to see him, his mother convinced me to get an abortion. les mots étaient comme des lames qu'on t'enfonçaient droit dans l'âme. c'était la première fois que tu le formulais. premiere fois que tu l'expiais vraiment. in exchange of not ruining her son's life with a prematured child, she proposed to pay for my mother, for my studies, for everything. tu tapotais ta tasse de tes doigts, pour gérer le stress. i was nineteen. what can i possibly do against such a woman? tu prenais ton temps. chaque phrase te transperçait l'âme, mais tu devais continuer. and he didn't contact me since. i've never heard of him. he juste disppeared, as this.. as my baby. tu regardais le ciel, empêchant les larmes de couler. tu souriais. it's silly, isn't it? i should be sort of glad, not ruinig my life as a grown woman with a child standing between me and my professionnal carreer. tu rigolais, nerveusement. but.. i can't. tu apportais la tasse de café à tes lèvres. i can't stop thinking about it. et tu buvais. acceptant le fait que cela allait t'aider à ravaler la vague émotionnel qui s'abattait sur tes yeux, sur tes doigts, sur tes lèvres, sur ton âme. now that i've killed the vibe, please, get me some good stuff on your wedding. i need it. et, en effet, tu avais besoin d'un peu de joie, d'un peu de sa joie, pour renvoyertes démons dans les tréfonds de ton âme.

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mar 18 Avr - 14:16

Clare avait changé. Dans sa manière de parler, dans ses gestes. Elle avait grandi, ça se voyait, elle avait mûri, c'était indéniable. Malgré tout, leur retrouvaille restait facile, naturellement, ce qui faisait plaisir à la Hayes. - isn't it the dream of every single living soul? another life, another time. - Sortant de ses pensées, Bobbi eut à peine le temps d'acquiescer que Clare continua sur sa lancée, sur ce fameux mariage. - you must be the only twenty seven years old girl who can get bored of her own wedding. you'll always suprise me, hayes. - Bobbi rigola légèrement avant de boire une gorgée de son thé. Si la Buchanan apprenait la vérité pour ses fiançailles, elle déchanterait. - Come on, it's only been less than three weeks, okay ? I barely had the time to even think about it. Actually my fiancee and I didn't really start to organize the wedding. You know, the euphoria and all. I'm not bored, i'm just calm by the way. And of course, I'm full of surprise, Buchanan. -   sourit Bobbi, alors qu'elle enfila ses lunettes de soleil, en abordant le sujet sensible. Clare baissa les yeux, comme honteuse. La rouquine commença à imaginer les pires scénarios. - you know i'm not that much of a talkative person. especially when it comes to my family. but yes, my mum is a great person. she doesn't deserved what happened to her. - La brunette déglutit et tremblait, et ça ne faisait que nourrir l'inquiétude de la Hayes. Néanmoins, Bobbi voulait laisser parler Clare. - you know me, bobbi. someone i've been taking care of my mother's illness. it was a sort of exchange. i gave her something, she helps me, paying the medicine and my studies. - Ses sourcils se froncèrent, curieuse et inquiète. La Hayes pouvait comprendre le besoin d'argent, elle-même en avait besoin, mais jusqu'où Clare était aller ? -  i was in a relationship. we were so great together. and then.. i got pregnant. - La surprise cloua Bobbi sur place. Clare, enceinte ? La rousse ne savait pas quoi dire, surtout que l'expérience de Clare était loin d'être heureuse. Sa voix qui se brisa était un indice de son malheur. - and, before i have a chance to see him, his mother convinced me to get an abortion. in exchange of not ruining her son's life with a prematured child, she proposed to pay for my mother, for my studies, for everything. - Bobbi n'en revenait pas d'entendre cette histoire. Dans sa tête, ce genre de récit était bon pour des romans pas pour la réalité. - i was nineteen. what can i possibly do against such a woman? - Bobbi sourit, voulant se montrer positive, lui montrer qu'elle n'était pas seule. Qu'elle ne le serait plus maintenant. La jeune femme s'en voulait, de pas avoir été là, de ne pas avoir été au courant plus tôt. Elle se mordit la lèvre inférieur. - Wouah, seems like you faced the biggest bitch the world ever know. Of there's nothing you could a against this woman. - soupira Bobbi, secouée. - I'm sorry I wasn't here for you. I should have know, I should been there. But now, I'm here, if you need anything, tell me, okay ? - La rousse prit sa main et la serra, l'encourageant à parler, à continuer. - I won't judge you, Cee. You can tell me everything. - C'était sincère, Bobbi se souciait de Clare, de son bonheur. Elle sentait que c'était dur pour la jeune femme, mais peut-être parler un peu l'aiderait à aller mieux. À se libérer. - and he didn't contact me since. i've never heard of him. he juste disppeared, as this.. as my baby. - Bobbi réfléchit à toute vitesse, à ce qu'elle pouvait dire. Elle n'avait jamais avorté, ou vécu ce par quoi Clare était passée. Mais elle pouvait au moins essayer. - Who's ? The father of the baby, what's his name ? - s'enquit la jeune femme. Elle n'avait pas vécu ce qu'avait vécu Clare, elle ne savait pas quoi dire de plus. Alors elle laissa Clare parler, pour se libérer, partager ce poids. - it's silly, isn't it? i should be sort of glad, not ruinig my life as a grown woman with a child standing between me and my professionnal carreer. - Un rire nerveux s'échappa de ses lippes rosé. - but.. i can't. I can't stop thinking about it. -  Bobbi était bouleversée. Bouleversée d'entendre tout ce que lui racontait son amie. C'était injuste, injuste qu'elle ait dû vivre ça toute seule. Ou tout simplement qu'elle l'a vécu. - Hey, it's not silly. What you've been thru, anybody should live that. This women, she manipulated you, used your weakness. You was young, your mom was sick, this bitch just used you. You have the right to think about it, it's even normal. Getting an abortion can be pretty traumatic, especially if you regret it. In some way, you loose your this day. I might not be à mom, or live what you've been thru, but I know that loose a kid is, with no doubt,  the worst event for anyone. - Bobbi but une nouvelle gorgée de son thé, en sortant son paquet de cigarette. A nouveau le sujet du fiancée est mit sur la table. Seulement, après tout ce que la jeune femme lui avait dévoilé, Bobbi n'arrivait pas à dire. - Okay, okay. We met one years ago. He travelled a lot, and he come to see whenever he could. He's really kind, you know. He helps me a lot, I know I can lean on him. I'm very lucky to be with him. - Bobbi ne mentait pas. Du moins pas entièrement. Jem était réellement quelqu'un de généreux, une personne sur laquelle on pouvait compter. Et surtout, des sentiments nouveaux et incontrôlables étaient née à l'égard de Jem, et pour une fois, c'était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mar 18 Avr - 19:17

clare buchanan + bobbi hayes
i'm not looking for somebody
with some superhuman gifts

ce thé. ni trop chaud. ni trop frais. il devait être exquis. parfait. tu focalisais ton attention sur tout ce que tu pouvais trouver, pour ne pas flancher. pour ne pas tomber. come on, it's only been less than three weeks, okay ? i barely had the time to even think about it. actually my fiancee and i didn't really start to organize the wedding. you know, the euphoria and all. i'm not bored, i'm just calm by the way. and of course, I'm full of surprise, buchanan. comment pouvait-elle être calme, elle qui avait toujours eu ce grain de folie, cette vision de l'amour radieux et des mariages étincellants? quelque chose n'était pas net. même si tes sens étaient anesthésiés, tu le sentais. surely you should be completly euphoric by now. because, it's fresh. you don't have the pressure of the wedding planner. if there is a time to be euphoric, it's now. tu fronçais les sourcils. there is somthing you are not telling me, am i wrong? et tu savais que non. elle le savait aussi.
et l'histoire recommençait. l'histoire se répétait. défilait, sous tes yeux. glaçante. foudroyante. éclatante. te tuant encore et encore. le verbaliser ne t'avait jamais aidé. au contraire, l'entendre te rappelait l'existence de cette douleur virulente que tu arrivais à sectoriser par moment. et bobbi semblait étonnée de ta résistance. comme beaucoup de monde. comme toi même, d'ailleurs. wouah, seems like you faced the biggest bitch the world ever know. of there's nothing you could a against this woman. tu te taisais. tu ne pouvais pas répondre. ton éducation t'en empêchait. et puis même, tu aurais commencé que tu n'aurais pas pu t'arrêter. i'm sorry i wasn't there for you. i should have known, i should have been there. but now, i'm here, if you need anything, tell me, okay ? i won't judge you, cee. you can tell me everything. tu lui souriais, baissais le regard. tu lui prenais les mains, seule réponse que tu pouvais vraiment formuler. un léger thank you se glissait à travers tes lèvres, inaudible, imperceptible. un temps d'arrêt. un silence. tu avais besoin de recouvrer tes sens. ton jugement. tes compétences. tu secouais la tête, la relevais vers elle. elle avait ce regard que tu avais toujours craint: la pitié. tu détournais le regard. don't look at me that way, please. tu sais qu'elle ne le faisait pas sciemment. mais tu ne le supportais pas. who is he ? the father of the baby, what's his name ? tu soupirais, un léger rire au lèvre. jeremy. et tu repensais à lui. tes lèvres tremblaient à nouveau. tu fermais les yeux. does it really matter? i don't want to here about him anymore. he's dead to me. et à ce moment là, tu y croyais. tu voulais y croire. tu voulais penser qu'en le formulant, il allait disparaitre de ta mémoire. et elle essayait de te remonter le moral. hey, it's not silly. what you've been thru, anyone should have lived that. this woman, she manipulated you, used your weakness. you were young, your mom was sick, this bitch just used you. you have the right to think about it, it's normal. getting an abortion can be pretty traumatic, especially if you regret it. in some way, you loose your soul this day. i might not be a mom, or live what you've been thru, but i know that losing a kid is, with no doubt,  the worst thing you can have. tu serrais la machoire. assez. tu en avais assez d'en entendre parler. it's over now. end of the story. moving on to the nex chapter. tu souriais. tu essayais. et puis, elle commençait à s'ouvrir sur le mariage. le futur mari. tu avais ce sourire, nostalgique. tu enviais presque sa vie. okay, okay. we met one year ago. he travelled a lot, and he came to see whenever he could. he's really kind, you know. he helps me a lot, i know i can lean on him. i'm very lucky to be with him. tu souriais. sound like he is a keeper, bobbi. you should be locking him in a cell if you don't want me to robb him from your claws. tu rigolais. jamais il ne te viendrait à l'esprit de lui voler son mari. mais c'était pour la faire rire. so, you don't want to give me his name? let's play, shall we? tu te redressais. te rasseyais correctement. is he a hometown boy? is he from one of the big families around here? measuring the size of this diamond, i assume he is. and he is handsome? tu rigolais. elle n'osait pas répondre. come on bobbi! who is he?

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mer 19 Avr - 0:36

Le calme de Bobbi semblait bizarre pour Clare, et la rousse en était consciente. Seulement, la rousse n'arrivait pas à jouer la comédie. Peut-être parce que Bobbi commençait à ressentir de réels  sentiments pour la Kessler. Et ça lui faisait peur, parce que Bobbi savait qu'elle n'avait pas le droit. Après tout, ce n'était qu'une comédie, comme pratiquement toute sa vie. - surely you should be completly euphoric by now. because, it's fresh. you don't have the pressure of the wedding planner. if there is a time to be euphoric, it's now.  - Clare fronça ses sourcils. - there is somthing you are not telling me, am i wrong? - Bobbi se mordit la lèvre. Que pouvait-elle dire ? La vérité, la Hayes devait la garder pour elle. - Okay, it's just that what if I'm wrong? When I was young, I always dream of that day. Which dress I will wear, which flowers. But then, life become complicated, and I'm afraid. Afraid of doing the wrong thing, make the wrong choice. I just don't know. I suppose that all the bride feels that way until the Big Day, right ? - Il y avait une part de vérité dans ses dires. Et si jouer la comédie avec Jem était une mauvaise chose ? Un mauvais choix ? Une erreur ? La jeune femme soupira, légèrement, offrant un léger sourire.
L'histoire de Clare la prit aux tripes. Après tout ce qu'elle a vécu, Clare était toujours debout. Elle se battait, elle n'avait pas abandonné.  Clare, c'était cette fille, à l'air innocent, à l'air de poupée, qui avait pourtant un cœur de fer. Bobbi ne pouvait qu'admirer la jeune femme. Ce qu'elle avait vécu, Bobbi ne le souhaitait à personne. Pas même à son pire ennemi. La brunette était sans doute la personne la plus forte qu'elle ait connue. Même lorsque Bobbi lui tendit une perche, pour se lâcher sur la fameuse mère, Clare ne réagit pas. Sûrement dû à son éducation. La jeune Buchanan serra les mains de Bobbi avec plus de poigne, la remerciant. Détournant le regard, Clare se mit à parler à nouveau, avec un temps de pause. - don't look at me that way, please. - Bobbi fronça les sourcils, étonnée. Elle comprenait, Clare avait l'impression qu'elle la regardait avec pitié. Comme une pauvre petite chose. - Hey, I'm not looking at you with pity. I'm looking at you as a survivor, because that's what you are. Honestly, if ut was me, i'm pretty sure i'll end as an alcholic. Or worse. Even I actually, I might be one. I mean, tequila is kinda my best friand. Anyway, you're strong, Clare. - Bobbi ne pouvait s'empêcher d'ajouter une touche d'humour, notamment en abordant le sujet de l'alcool. La jeune femme devait savoir, savoir qui avait osé faire ça à sa douce Clare. - does it really matter? i don't want to here about him anymore. he's dead to me. - La rouquine souffla légèrement. La Buchanan ne voulait pas parler, et Bobbi savait qu'elle ne devait pas forcer. Après tout, sa situation était déjà assez dure. Raconter son histoire devait l'être encore plus. La Hayes prit une gorgée de son thé, tout prenant une bougée de son cheesecake au chocolat, commandé plus tôt. - It's okay. I get it. - Après sa tirade, Bobbi pouvait voir que Clare ne voulait pas parler. Qu'elle en avait marre, qu'elle voulait l'oublier. - it's over now. end of the story. moving on to the next chapter. - La rouquine lui offrit un sourire éclatant, pour lui remonter le moral un minimum. - You're right. To a brighter futur without that asshole. I mean, it's all you deserve.[/color] - Encore une fois, Clare voulait savoir l'identité de l'heureux fiancé. Sa gorge se noua à nouveau, Bobbi n'en revenait pas de mentir à son amie. Pas après qu'elle se soit confiée aussi sincèrement. Pas après tout ça. Bobbi baissa les yeux, jouant avec sa cuillère. Un jour, la vérité allait exploser, Bobbi le savait. Sa mascarade allait finir et d'une certaine manière, Bobbi trahissait Clare. Mais c'était trop tard, le mensonge était bien trop gros pour être oublié. - sound like he is a keeper, bobbi. you should be locking him in a cell if you don't want me to robb him from your claws. - Bobbi sortit de ses pensées en entendant le rire de son amie. Elle l'imita. - Yeah, well I guess that he couldn't resist to you, Cee. - Bien sur, Bobbi savait que jamais Clare serait capable de faire une chose pareille. - so, you don't want to give me his name? let's play, shall we? - La Buchanan se redressa, ne laissant aucune chance à la rousse de répondre. -  is he a hometown boy? is he from one of the big families around here? measuring the size of this diamond, i assume he is. and he is handsome? come on bobbi! who is he? - La Hayes leva les yeux au ciel, faussement agacée. Bobbi était une joueuse, le genre de joueuse à ne jamais trop réfléchir, à brûler même. Bobbi, c'était cet esprit fier, un peu trop parfois. - Nope, he's not born here, and yes, his family is a big one. Very different from mine. I'm pretty sure that they have their own private island. - pouffa Bobbi. C'était bien le genre des Kessler, surtout d'Elias. - Not the most important thing in the world, but yeah, he's handsome. It's name is Jem, Clare. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mer 19 Avr - 11:36

clare buchanan + bobbi hayes
i'm not looking for somebody
with some superhuman gifts

tu l'inspectais. et elle le savait. elle mordait nerveusement sa lèvre inférieure. elle se devait d'avouer, honnête qu'elle était. okay, it's just that what if i'm wrong? when I was young, i always dream of that day. which dress, which flowers. but then, life become complicated, and i'm afraid. afraid of doing the wrong things, make the wrong choices. i just don't know. i suppose that all the bride feels that way until the big day, right ? tu lui souriais, compatissante. tu haussais les épaules, rigolant à moitié. don't ask me. never been in that kind of traumatic situation. tu rgolais du fait qu'elle paniquait. bobbi, qui d'habitue avait un contrôle sur tout, 3 coups d'avance sur la vie, ne savait plus quoi faire. tu t'avançais sur la table, posant tes coudes, avant-bras et mains. but look at me, barbara hayes. you will be a the most beautiful wife-to-be, the most kind, the most perfect wife a man can barely imagine. you are not making the wrong choices. you're doing the best thing you've ever done. and trust me, i know your real soul. you have been doing quite a lot of amazing things in your life. but this one might be the greatest of them all. et tu pensais chacun de tes dires. tu lui souhaitais le meilleur, jamais le pire. tu comprenais ses craintes, comme elle semblait comprendre ton silence sur certaines choses. comme le nom de l'immondité qui t'avais abandonné au pire moment de ta vie. it's okay. i get it. tu lui lançais un léger sourire. et elle renchérit. you're right. to a brighter future without that asshole. i mean, it's all you deserve. tu haussais les sourcils, prenant une grande inspiration, soulevant ton café à la manière d'un trinque. i would have glady put my beer up to this, but unfortunatly, this coffee thinks it's a bit early in the morning to serve some alcohol things. so.. tu buvais une gorgée de café. elle rigolait. et elle renchérissait à cette blague sordide sur le fait de lui voler son futur mari. comme si cela était envisageable ou même possible. entre bobbi et toi, le choix serait vite fait. la rousse l'avait toujours emporté, que ce soit au nivau de l'esprit que de la beauté. tu t'y étais résignée. yeah, well i guess that he couldn't resist to you, cee. mais ton humour reprenait toujours le dessus. i know! that's why i said you should lock him up. he wouldn't be able to ressist if he sees me before the wedding. tu lui lançais un clin d'oeil. et elle levait les yeux au ciel quand tu insistais pour connaitre l'identité du jeune homme. elle se prenait toutefois au jeu. nope, he's not born here, and yes, his family is a big one. Very different from mine. i'm pretty sure that they have their own private island. not the most important thing in the world, but yeah, he's handsome. . et c'est là que ta journée basculait. du jour à la nuit.
his name is jem, clare. ta respiration se couper. aucun de tes muscles ne répondaient. jem. ta lèvre inférieure tremblait. non. pas ça. et tu continuais. voulant qu'elle te contredise dans ce que tu allais dire. jem like jeremy's nickname? tu continuais, sans lui laisser le temps de répondre, car tu voyais bien là son visage se décomposer. and.. jeremy, like in jeremy kessler? tu te repliais sur toi même, la douleur de prononcé son nom te lancinant les entrailles.
jeremy kessler, like the guy who knocks me up and just leave me. pregnant. with his baby. alone. on this hospital's bed. screeming like incandecent hell while i was killing this little thing inside of my belly. bobbi fermait les yeux, portait les mains à ses lèvres. elle réalisait ce qu'il se passait, surement. car oui, tu avais vu juste. tu avais des mouvements frénétiques de la tête, tu ne pouvais plus la regarder. tu fixais le parquet, en biais.
jem, like the father of my unborn child who never said a word to me after that. tu reprenais enfin une grande inspiration. les larmes avaient couler naturellement. tu n'avais même pas eu à cligner des yeux. rien du tout. tu respirais. tu la regardais, penchant un peu la tête, rigolant de ta propre misère. well, i guess i was wrong. it may not be the greatest thing you've ever done in your life, engaging your life to his. tu humidifiais tes lèvres, tu effaçais de ton visage les rigoles qu'avaient laissé les larmes. tu regardais vers le ciel, pour éviter d'abimer ton maquillage, de tirer sur ton mascara. et tu ne pouvais pas penser à autre chose qu'à lui dire ce qui allait suivre. but i'm happy, because he found someone else. car oui, bobbi méritait un garçon comme jem. il était un homme bien, fut une époque. peut être avait-il était atroce juste avec elle, et que son naturel avait su rejaillir, mettant l'éclat de l'amour dans les yeux de bobbi. and i have to do the same. i have to go forward. i have to move on. just like you guys are doing. tu lui souriais. difficilement. mais tu essayais. et puis, tu sentais alors les tréfonds de tes entrailles se tordre. tu ravalais doucement ce qui était en train de monter dans ta gorge. il fallait garder une certaine contenance. et puis, en fait non. i'm sorry. tu ne tenais plus. tu te levais, courrais vers les toilettes. la bile que tu avais aux lèvres ne pouvaient tenir plus longtemps. à peine le temps de te baisser sur le lavabo que le dégueulis de ta vie ressurgissait. tes jambes tremblaient. tu te tenais par la force infime de tes bras fébriles. non, pas ça. tout, sauf ça. tu avais le coeur en miette, l'âme arrachée, déchirée, piétinée, brûlée vive. et ils te regardaient, s'amusaient. ils semblaient s'être donné le mot pour te détruire, petit à petit.
et c'est alors que cette étincelle dans tes yeux ressurgit. celle que tu avais au boulot, celle qui te faisais montrer les crocs. la rage de vivre. la rage de survivre. tes ongles s'enfonçaient à nouveau dans la paue de tes mains. tu avais l'habitude de le faire. la douleur physique détourner ton esprit des peines de ton coeur. tu t'obligeais à te détendre, ouvrais le robinet pour nettoyer, te passer del'eau sur le visage, t'essuyer. tu étais fraiche. tu pouvais affronter à nouveau le visage de ton amie, qui se mariait à ton pire ennemi.
tu te ré-installais en face d'elle. les mains entrelacées. tu soufflais. is there any other sort of things i should know? tu souriais, éreintée. because, if there is, i need to prepare myself firt. so please, just warn me the next time.

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mer 19 Avr - 15:13


Clare lui offrit un sourire radieux, compatissant et rigola à moitié. - don't ask me. never been in that kind of traumatic situation. - Bobbi ne put s'empêcher de sourire, malgré son malaise. - One day, you will. You know the worst ? I feel like I don't have any control, and God know how much I hate that. - lança la jeune femme. En vrai maniaque de contrôle, Bobbi paniquait rien qu'à cette idée. Et Clare le savait très bien, elle connaissait trop bien la rouquine. La voix de Clare la sortit de ses pensées, ses coudes posés sur la table. - but look at me, barbara hayes. you will be a the most beautiful wife-to-be, the most kind, the most perfect wife a man can barely imagine. you are not making the wrong choices. you're doing the best thing you've ever done. and trust me, i know your real soul. you have been doing quite a lot of amazing things in your life. but this one might be the greatest of them all. - La jeune Hayes déglutit. Si les paroles de Clare lui faisaient plaisir, Bobbi ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise. Parce que c'était faux, parce que Clare ne savait pas la vérité. Elle ne savait pas que Bobbi, c'est cette fille qui ne cesse de mentir, d'éblouir ses proches avec une vie soi-disant parfaite. Que sa vie était une succession de mauvais choix, de mauvaises décisions. La pauvre gamine, trop effrayé pour dire la vérité, de décevoir ses parents. - If you say so. But stop describe me like, I'm not perfect okay ? - souffla Bobbi. La brunette leva son café, comme une bière. Ce qui arracha un sourire à la rousse. -  i would have glady put my beer up to this, but unfortunatly, this coffee thinks it's a bit early in the morning to serve some alcohol things. so..  - La Hayes imita Clare, en levant sa tasse de thé. - Next time, in a bar, okay ? - rigola la Hayes. Une dernière blague, et tout bascula.  
Bobbi vit la respiration de Clare se bloquait, sa lèvre tremblée alors qu'elle répéta le nom du fameux fiancée. Elle était bouleversée, et Bobbi ne comprenait pas. La Buchanan ne cessait de la martelait avec ses questions. Jem, Jeremy, un Kessler. La rousse hocha la tête. Elle n'arrivait pas à parler, à trouver les bons mots face à l'attitude de Clare. Jem l'avait fait souffrir, ça se voyait. Chaque mot qu'elle prononçait semblait être plus douloureux, lourd. Comme si on poignardait la jeune femme à l'infini, encore et encore.
 - jeremy kessler, like the guy who knocks me up and just leave me. pregnant. with his baby. alone. on this hospital's bed. screeming like incandecent hell while i was killing this little thing inside of my belly. - Le choc, la surprise. Bobbi écoutait sans vraiment comprendre. Les mots s'alignaient, mais ne faisaient aucun sens. Un charabia. Pourtant, c'était réel, affreusement réel. Ses yeux se fermèrent, une main sur sa bouche, comme pour encaisser le choc. Une partie d'elle se sentait ridicule. Ce n'était pas l'histoire de Bobbi, pas son vécu. C'était celui de Clare. Et pourtant, les paroles que Clare ne cessait de marteler la prenait jusqu'aux tripes. - jem, like the father of my unborn child who never said a word to me after that. - Le coup de grâce pour Bobbi. L'image qu'elle avait de Jem disparaissait, petit à petit. Elle savait que ce n'était pas le Prince Charmant, Bobbi n'était pas débile. Mais ça ? Faire quelque chose d'aussi dur à une gamine de dix neuf ans ? La laisser avorter contre de l'argent, pour l'abandonner ? Jamais la rousse aurait penser que Jem soit comme ça. Pas après qu'il ait tout fait pour l'aider. Bobbi se claqua mentalement. Elle aurait dû s'en douter, que Jem ait quelques squelettes dans son placard. La Hayes ne savait pas quoi dire, quoi faire. - Holy crap . - Ça lui échappa, un murmure étouffé à la hauteur de sa déception. Un sentiment de trahison, elle avait confiance, Bobbi. -  and i have to do the same. i have to go forward. i have to move on. just like you guys are doing. - Ce fut un électrochoc. Son cœur se serrait, parce que c'était tout bonnement un mensonge. Comment allait réagir Clare en apprenant la vérité. - i'm sorry. - Lui lâcha Clare, qui se leva. - Hey, wait! I didn't know. I promess he never mentionned you or this story, not once. I'm sorry. - Bobbi ne savait pas si Clare l'avait entendu, mais elle avait besoin de lui dire.  
Les mains tremblantes, Bobbi réfléchit, à tout. Après tout, elle ne connaissait pas réellement Jem. Mais pourquoi ne lui avoir rien dit ? Pourquoi ne pas avoir une fois abordé ce sujet ? Un tas de questions de se bousculaient dans sa tête. La jeune femme enfonça sa tête dans ses mains, perdue. Clare revint quelques minutes plus tard, l'air déterminé. -  is there any other sort of things i should know? because, if there is, i need to prepare myself firt. so please, just warn me the next time. - Bobbi en fut décontenancée. Que dire ? Si ce n'est qu'elle mentait, qu'elle ne cessait de le faire. Pourtant, la Hayes n'arrivait pas être honnête. - Well, in that case, I should warn you that Jem and I will have a very long talk. And it might end very bad. - souffla Bobbi. - I can't believe it. He never tell me about that. I can understand that there some thing you hide. But that ? I'm sorry, really. -  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Buchanan
◦ put your hands into the fire.
avatar

Messages : 273
Avatar, © : camile mendes, little liars.
Pseudo : clémence. (borealis)
Age : 24 ans.
Activité : avocate en devenir.
Statut : escape.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: $
Contacts:
RP: taken (cal, bobbi, jem, clive, lip, eli)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Mer 19 Avr - 23:19

clare buchanan + bobbi hayes
i'm not looking for somebody
with some superhuman gifts

tu rigolais. le mariage. les enfants. la vie à deux. vieillir avec quelqu'un à tes cotés. pas tout de suite. pas demain. pas dans l'année. pas dans le siècle. tu avais assez donné. vaccinée. à vie. et même pour tes futures vies. i think i will take the veil instead. tu t'imaginais en none. l'image était réconfortante. plus de soucis. et puis tu te ravisais. toi, seule avec tes pensées, jusqu'à la fin de tes jours. pas de distraction, pas d'amusements, pas de montées d'adrénaline faisant battre ton petit coeur. tu hésitais. mais l'idée était là. you know the worst ? i feel like i don't have any control, and god know how much I hate that. tu rigolais. and guess what. these feelings, not controling anything, they are called "emotions". you are seriously into this guy. you can't control because you're weak when he is around you. and that's great. mais ça, c'était avant de savoir. avant de savoir que le joyau à son doigt était la bague de la famille dont eu avais jadis fait parti. cette bague qui, si les choses ne s'étaient pas déroulés ainsi, aurait pu être tienne. tu l'avais entendu, te laner des excuses de loin. tes tempes taponnaient dans tes oreilles. des brides. avant de rejoindre les toilettes. hey, wait! i didn't know. i promess he never mentionned you or this story, not once. i'm sorry. tu n'en croyais pas un mot. même si tu savais que les intentions de bobbi étaient pures, tu ne pouvais imaginer que jem avait gardé ceci pour lui. qu'il avait gardé pour lui le fait qu'il avait engrossé son ex et qu'il l'avait laissé tomber. tu ne pouvais imaginer qu'il était un tel monstre. rien ne collait. mais tu te ressaisissais. tu ne pouvais pas craquer. tu devais rester saine d'esprit. pour ta mère. ton père. toi-même. pour l'âme de cet enfant que tu ne connaitras jamais. et puis pour bobbi, qui ne méritait rien de tout ceci. elle était juste là, amourachée d'un homme que tu avais connu dans le temps. surement avait-il évolué. surement avais-tu stagné. l'électrochoc. la fissure. la scission. la clare d'avant; la clare d'après. tu n'avais plus rien à quoi te rattacher. mais l'apparence était toujours présente: ce sourire, malgré qu'il soit fendu par la détresse. ce regard pétillant, malgré qu'une partie des étoiles se soient éteintes en une micro-seconde. cette optimiste affichée, qui avait été enterré. et tu voyais bien, ta bobbi, désemparée, en face de toi. qui cherchait un échappatoire. une façon de t'aider. or, elle le savait aussi bien que toi: rien n'y ferait vraiment. à part le temps. un deuil dure en général dix ans. tu étais à mi chemin, même si on avait ravivé le feu en ce jour. un coup de pieds dans les braises. fort. intense. incandescent. et tu te devais de l'éteindre à nouveau. well, in that case, i should warn you that jem and i will have a very long talk. and it might end very bad. i can't believe it. he never tell me about that. i can understand that there some thing you hide. but that ? i'm sorry, really. tu t'étais cripsé lorsqu'elle avait prononcé son prénom. don't mention his name, please. un peu trop sec, mais c'était le mieux que tu pouvais faire. tu l'écoutais, gentille comme à son habitude. mais cette fois, c'était à toi à te sacrifier. pas elle. look, barbara. i can't say that i'm not affected by all that. it's actually killing from the inside. but, in all this sadness, there is light. you are the light. you will be fantastic. and don't be too harsh on him. it was five years ago.. we were young. we made mistakes. dire ces mots t'arracher la gueule. te fissuraient les lèvres. le sourire kabyle invisible. et c'est alors que l'idée de traiter le mal par le mal te venait. tu devais tenter. may i ask something, about the wedding? ce mot. cette trahison. ce rêve envôlé. tu ne pouvais pas lui voler. pas à bobbi. tu inspirais. plongeais ton regard dans le sien. i would like to ask you if you will accept me as your bridesmaid. l'idée d'être spectatrice de cette union faisait remonter un nouvel élan de bile. que tu controlais. i want to be there for you. for old time sake, and for the years to come. tu pesais et pensais chacun de tes mots.
bros over hoes.

_________________
come and let us live my dear, let us love and never fear, then let amorous kisses dwell on our lips, begin to tell a thousand, and a hundred, score an hundred, and a thousand more, we’ll confound the reckoning quite, and lose ourselves in wild delight: while our joys so multiply, as shall mock the envious eye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Hayes

avatar

Messages : 264
Avatar, © : Roden, by Wolfgang
Pseudo : Ines.
Age : Twenty seven yo.
Activité : Interior Designer for Jem's cafe.
Statut : Thanks to her lies, Bobbi is now supposed to be engaged with Jem Kessler.
En poche : malboros, notebook leather, mints, her favorite lipstick, phone, home and car leys, candies, id, sunglasses, some make-ups.

TALKING IN CODE;
Compte en banque: {$$$}
Contacts:
RP: clare, jem, eli, tc, elias, (fr, fr/anglais)

MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   Lun 15 Mai - 17:22

I think i will take the veil instead. lança Clare, sortant la rouquine de ses pensées. Cette dernière leva les yeux au ciel, signe de son manque de foi au dire de la jeune femme. Bobbi n'arrivait pas à s'imaginer une vie sans hommes, et surtout pas pour Clare, qui méritait de trouver le bon. La Hayes secoua la tête, pour montrer son désaccord alors que la Buchanan lâcha un rire, alors que Bobbi râlait contre son manque de contrôle. And guess what. these feelings, not controling anything, they are called "emotions". You are seriously into this guy. You can't control because you're weak when he is around you. And that's great. La jeune rousse souffla. Elle ne savait pas si elle était amoureuse de Jem, ni même si cette comédie allait durer. Elle ne savait rien, elle ne contrôlait rien, pas lorsqu'elle était prêt de Jem. and guess what. these feelings, not controling anything, they are called "emotions". — Bullshit. This is bullshit. Not having control is horrible, and bad, and... Bobbi tenta de trouver les mots. Avoir le contrôle, c'était l'un de ses atouts, une de ses armes, une manière de se protéger. Or, près de Jem, elle se sentait vulnérable, sans défense, comme une de ses minettes devant son crush. Elle était loin de la Bobbi confiante et séductrice. Elle était loin d'avoir le contrôle. stupid. Yeah, stupid. Because if we don't control ourselves, we're screwed. By the way, I'm not weak around him. I'm normal.
Et puis, tout bascula, d'un coup. Clare, Jem, l'avortement forcé, tout se mélangeait, fusionnait. Elle l'avait enregistré, elle l'avait compris. L'homme qui avait déclenché, crée, engendré la peine, la souffrance de son amie n'était autre que son "fiancé". Bobbi lance un regard à cette bague, cette foutue bague. L'anneau sur son doigt lui paraissait plus lourd, trop pour elle. Cette bague, elle aurait pu être pour Clare. La brune pourrait la porter à ce moment-même, lui racontant tout à-propos de sa fabuleuse vie, de sa magnifique histoire et de son enfant. Un constat bien amer, acide, une vérité aussi horrible que vraie. Bobbi était stupéfaite, surprise, mais tout lui revenait. La dernière soirée en date, Jem qui n'avait pas voulu lui parler de ses amours passés, de Clare. Elle comprenait pourquoi. Un secret qu'il gardait, qui ne semblait pas le ronger, ni même l'atteindre. Jeremy Kessler faisait sa vie, tranquillement et heureux alors que Clare souffrait. C'était injuste, injuste que Clare ait eu à vivre ça, que tant de choses que lui soit arrivée. Les mauvaises choses arrivent toujours aux bonnes personnes, et son amie en était la preuve vivante. Ses poings se serrèrent, Jem n'était pas mieux. Lui, qui se pavanait, lui, qui osait arborer ce masque d'homme généreux, honnête et loyal. De belles conneries. Jem n'était pas mieux que les autres Kessler, il était même pire. Bobbi s'excusa, balbutiant, encore trop choquée. Elle ne s'attendait pas à une réponse venant de Clare. Bobbi s'attendait à ce que cette dernière parte, trop trahie. Et pourtant, la Buchanan resta là, face à la Hayes, lui demandant quelque chose. — Look, Barbara. I can't say that i'm not affected by all that. It's actually killing from the inside. But, in all this sadness, there is light. You are the light. you will be fantastic. And don't be too harsh on him. It was five years ago.. We were young. We made mistakes. Non, non et non. La gorge serrée, Bobbi bouillait. Elle savait qu'elle ne devrait pas se sentir comme ça, ressentir autant, mais elle n'acceptait cette injustice. Elle n'arrivait pas. Et même si c'était une mascarade, Bobbi ne pouvait le cautionner, pas en tant que femme et encore moins en tant qu'être humain. La Hayes n'était pas parfaite, et elle était même pire. Mais à ses yeux, Jem avait commit l'irréparable, et elle n'arriverait pas à s'enlever cette idée de la tête. —No. There's no light right now, Clare. How can you ask me to not bee to harsh ?! What he done to you made you suffer, and you ask me to accept it? It's not fair. You shouldn't be the only one who suffer, who's sad. He can't just walk around, just happy when you're like that. He might thing he can because he's rich, because he can think that money resolve everything, but you can't accept it. You were young. You were nineteen. A nineteen years old girl, with a sick mother. But him? He should have know that it wasn't the right thing. It wasn't mistake. Take the wrong thing at the market is a mistake, but what he did? I can't, Clare, I'm sorry. You can't ask me to do that. Bobbi inspira, essoufflée par son discours. Elle n'arrivait pas à passer au-dessus. Elle n'arriverait pas à regarder Jem, comme si de rien était, comme si rien ne s'était passée. Bobbi savait maintenant, et elle n'était pas prête à l'oublier. — May i ask something, about the wedding? Son supposé mariage de malheur. Un mauvais choix, une mauvaise voie. Si c'était à refaire, jamais Bobbi n'aurait prit cette décision, pas après tout ça. — If there's a wedding. I just can't. I can do this anymore, Clare. murmura Bobbi, pour elle-même. La comédie prendrait fin. Plus de Jem. Plus de mensonges, plus de déceptions. Oui, c'était mieux, ça lui ressemblait plus. — I would like to ask you if you will accept me as your bridesmaid. I want to be there for you. for old time sake, and for the years to come. Un coup de poignard. Le coup final. Bobbi n'arrivait plus, elle avait atteint sa limite. Alors, elle se leva, murmurant à Clare qu'elle allait au toilette. Sous-entendus qu'elle avait besoin d'être seule. Bobbi soupira face à la glace. Elle ne se reconnaissait plus, ne s'identifiait plus à son propre reflet. Bobbi, elle est devenue sa propre ennemie, et elle pouvait tout stopper aujourd'hui. Retrouver un semblant d'intégrité, un semblant d'elle-même. Mais elle le sait, elle risque beaucoup, elle risque de se brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i want something just like this. (bobbi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i want something just like this. (bobbi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUNCHING IN A DREAM :: III. / SAN DIEGO, CA :: HILLCREST :: Primrose-
Sauter vers: